AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Grâce [PV Halibel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Milan Ezenfield
Fleuriste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14
Age : 27
Réputation : 0
Date d'inscription : 03/03/2009

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Corbeau
Métier: Fleuriste
Equipements:

MessageSujet: Grâce [PV Halibel]   Jeu 12 Mar - 13:17

Le soleil venait à peine d’éteindre son immense clarté rougeoyante sur Allisper que déjà Milan ouvrait ses yeux bleus sur un plafond d’habitude d’une pâleur d’ivoire et qui à présent avait une teinte obsidienne. Il avait basculé le couvercle du cercueil sur le coté d’un geste d’une extrême lenteur pour redresser son torse complètement. Ses yeux étaient déjà habitués au peu de clarté qu’offrait une lune en croissant et une nuée d’étoiles couverte d’épais nuage gris, mais Milan redécouvrait toujours cette pièce avec satisfaction. A chaque fois qu’il se levait dans cette chambre il ne pouvait s’empêchait de laisser un sourire de totale béatitude se posait sur ses lèvres. C’était sans doute dû au fait que cette chambre et cette maison tout entière devaient son acquisition qu’à sa seule volonté et force, c’était bien la première fois que Milan avait quelque chose qui lui appartenait réellement et il en était fier.

Mais sa joie ne durait que ce petit instant ou son esprit s’évaporer encore dans cette espèce de masse floue rassurante qu’était son sommeil de mort, une fois levé toute idée de joie avait totalement disparu ne restait que cette totale satisfaction et cette légère pointe d’orgueil de se tenir là ou d’autre n’ont pas pu. Il ne pouvait pas vraiment s’expliquer à lui-même tout ce que ce qui l’entourait représentait vraiment, mais il savait à présent qu’ici c’était chez lui, du moins pour un petit moment.
Milan sortis complètement du cercueil, ce dernier était conçus avec un seul couvercle l’intérieur se parait d’une couche confortable recouverte de soie mauve avec des formes fleuries cousues au fil d’or, il était taillé dans du frêne, mais entièrement recouvert d’ivoire, Milan l’avait conçus lui-même son œuvre était comme une marque de son indépendance. Il laissa la chambre dans sa noirceur pour se diriger à l’étage inférieur, ses pas glissait sur le sol, il frôlait à peine les escalier et la maison ronronnait dans un silence troublant, seule la respiration de Milan semblait faire vibrer le colosse de pierre qu’était cette abris qu’il chérissait tant.

Il portait un simple kimono de couleur bleu unis, le bord des manches et du bas étaient eux dans ce ton nacre commun à ses cheveux, fermé négligemment sur son ventre par une fine ceinture son vêtement dévoilait un sublime torse imberbe et d’une finesse à couper le souffle, ses cheveux s’éparpillaient sur ses épaules comme des fils d’une toile d’araignée. Tout en descendant Milan laissa tomber la tunique pour se retrouver nue, du même pas lent il se dirigea vers sa salle de bain. Une immense baignoire rectangulaire au fond en argent trônait au milieu de la pièce. Milan claqua des doigts et une multitude de bougie s’allumèrent emplissant la pièce d’une clarté fragile tremblotante sous les gestes du vampire, elles reflétaient sur les murs des ombres effrayantes, tout en les observant d’un air perdue Milan fit coulé l’eau chaude, il s’assit sur le rebord de la baignoire et passa sa main dans ses cheveux, ses doigts glissèrent lentement sur ses lèvres et il poussa un léger soupir. Cela faisait très peu de temps qu’il était sur Allisper mais il s’y sentait bien, on ne l’avait pas accueillit à bras ouvert mais on ne l’avait pas non plus regardait comme un étranger indésirable. Milan qui n’avait connus comme seule vampire les assassins de ses parents et ces derniers seul être immortel qu’il avait réellement fréquenté parce qu’au final il ne connaissait pas vraiment Charles. Pourtant rien en lui ne semblait être affligé de regret, il se sentait bien libre et ne craignait pas de connaitre autre chose.

Il savait absolument comment se comporter pour ne s’attirer aucun ennui quelques vampires étaient passés pour le saluer que des femmes aux lèvres rouges de sang, aux yeux vitreux et aux teints cireux, il avait supporté leur gloussement répondant de sourire charmant et de phrase polis, elles étaient repartis minaudant et chacune un immense bouquet de camélia à la main. Après ces deux premières, suivirent une ribambelle de vampire de la même teneur, canines dehors et atouts féminins mis en valeur. Milan aurait trouvais impolis de ne pas répondre aux avances qui lui étaient si ouvertement proposé trois de ces amoureuse du sang avait finis la soirée en sa compagnie pour repartir grisée de tant de plaisir et Milan était bien content d’avoir réussit son entrée. Cependant les vampires mâles n’étaient pas aussi tendres à son égard peu lui importait les fleurs ne peuvent pas intéresser tout le monde. Milan n’était pas du genre à se préocupiat de ce genre de chose aussi insignifiante.

Doucement il se laissa glisser dans l’eau chaude, au contact de l’onde brûlante son corps entier frissonna de bonheur, tout en se délectant du doux remous de l’eau, il composa sa soirée. Milan n’en était pas encore au point ou boire du sang était d’une importance capitale et il n’était pas encore d’humeur à jouait avec ses victimes, il ferait preuves de sadisme une autre nuits, cependant l’envie de découvrir un peu plus l’endroit le titillait légèrement et il se décida une fois qu’il aurait fait un tour aux serres d’aller perdre son temps à flâner dans les rues.

Une fois son bain pris il sortis en toute hâte et piqua au hasard les premiers tissus qui lui tombaient sous la main, une chemise à jabot d’un beau blanc aux manches bouffantes et à dentelles avec un col de la même apparence, il ferma par-dessus une veste sans manche et glissa une montre à gousset sur son cœur, il enfila un pantalon en cuir noir et des bottes de la même couleur avec des talons recouvert d’une plaque de métal, il noua ses cheveux à l’aide d’un ruban rouge avec des gestes précis et sortis de la maison par la porte de derrière.
Le jardin sur lequel s’ouvrait cette porte était immense, il comportait trois serres pour les fleurs qui n’étaient pas de saison, chacune des serres avaient son chemin bordé de trois races de fleurs différentes des roses rouges, des scillas et des pandorea. Il se pressa d’entrer dans la serre du milieu et aussitôt l’odeur des gardénia vint emplir ses narines il inspira à fond emplissant son cerveau de ce parfum au point que cela prenne une saveur qui alla déposer sur sa langue un léger goût sucrée. Il s’agenouilla fasse aux première pousse et laissa échapper un petit rire et caressa l’une des fleurs du bout des doigts. Les gardénia étaient celles qu’il aimait le plus, elles duraient longtemps et leurs blancheurs les faisaient ressemblaient à des étoiles que l’on pouvait tenir dans la main.

Milan resta un long moment à les contemplais quand alors le vent remua les pétales de ces trésors blanc il se décida à partir. Il passa devant Amaras, un immense cheval noir, caressa ce dernier qui remua la tête avant de la poser sur l’épaule de son maître. Puis Milan sortis enfin de la propriété pour tomber sur une petite ruelle. Il resta un moment planté ses yeux fixant le ciel d’un air morose, le vent s’était levé un peu plus et balançait les cheveux du vampire à son rythme. Main dans les poches il se mit en marche les yeux rivés sur le sol allant un peu au hasard. Il ne se rendit pas compte immédiatement qu’il n’avait croisé personne pour la simple et bonne raison que cela l’importait peu si Milan devait s’inquiéter de quelque chose ce serait de regarder là ou il marchait et là ou il allait étant donné qu’il mettait longtemps avant de s’imprégnait complètement des lieux et qu’il n’avait pas vraiment le sens de l’orientation. Lorsqu’il releva la tête ce fut pour se rendre compte sans trop de surprise qu’il était perdu. Il se trouvait à présent à l’une des sortis du village, il faillit faire demi tour mais quelque chose attira son attention quelque chose qui se devait d’être contemplais avec plus de soins. Un peu plus loin en amont se trouvait un immense arbre dont les fleurs d’un rose pâle se détachait pour formait un tourbillon délicieux autour de l’imposant végétal, Milan resta de coi, mais cela ne l’empêcha pas de s’approcher, une fois en haut une immense bourrasque de vent le frappa de plein fouet, il chancela on aurait dit que lui-même était devenu un simple pétale, son col se détacha, ouvrant la chemise sur son cou et le haut de son torse. Il se débarrassa de ce qui restait des fleurs qui s’était posé sur lui quand une nouvelle vague rose tournoya, Milan laissa échapper un rire plus bruyant mais il se tue quand ses yeux se posèrent en bas de la colline. Il lui semblait que quelqu’un se tenait là. L’idée de se confronter à un vampire ne l’enchantait plus trop, et même si ce n’était pas un vampire, il lui semblait que ce quelqu’un venait d’interrompre quelque chose de magique. Mais Milan s’y risqua tout de même.


« Qui êtes vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halibel Shikyo
Bras droit de Ryûk
avatar

Féminin
Nombre de messages : 160
Age : 25
Nom de la créature : Démon et fière de l'être !
Réputation : 2
Date d'inscription : 25/05/2008

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Aucune pour le moment
Métier: Princesse et Bras Droit
Equipements:

MessageSujet: Re: Grâce [PV Halibel]   Sam 14 Mar - 3:13

La nuit, dans les rues d'une ville inconnu, Halibel se tenait debout sur le cloché d'une église. Les ruelles étaient désertes, les lumières des maisons closent. Il n'y avait même pas un chat dehors ... Étrange. On pouvait juste entendre le souffle du vent qui balayé de sa force les cheveux de la Princesse. La demoiselle regardait vers le sol quand elle entendit des bruits de pas raisonner dans ces rues vides. Elle chercha du regard l'endroit d'où provenait ces pas. Elle vit une silhouette difforme sortir des ténèbres de la nuit. La jeune femme se mit accroupi sur le cloché et se concentra pour voir qui se tenait en bas. Elle ne pouvait très bien le distinguer. L'inconnu tourna au détour de l'église, Halibel décida de le suivre. Elle sauta sur le toit voisin et prit en filature l'inconnu avec une furtivité extrême. La silhouette se dirigea vers un cul-de-sac, Halibel s'y rendit a son tour. Elle sauta du toit et retomba sur le sol avec délicatesse et grâce. Elle observa la silhouette qui se retrouva entouré de 4 bandits. L'éclat de la Lune dévoilait parfaitement leur teint blanc et cireux, des Vampires. Ils se ruèrent sur leur victime qui ne plut se défendre, une fois leur repas terminé ils disparurent. La demoiselle s'approcha du corps inerte baignant dans son propre sang. Quand elle fit assez proche, elle vit qu'il s'agissait de son Roi, Ryuk Shikyo ... Son frère ! Une vague d'effroi s'empara d'elle. Quand soudainement la demoiselle se releva en sursaut. Un rêve ? Elle tourna la tête et vit son jeune frère saint et sauf ... La Démone ne plut s'empêcher de souffler de soulagement ! Elle avait oublier qu'elle s'etait endormi dans le lit du roi ... La Blondinette se secoua énergiquement les cheveux et fixa son frère qui dormait encore. Il semblait plonger dans un sommeil profond qui le rendait encore plus craquant. Elle passa l'une de ses mains dans la chevelure du Roi et se leva aussitôt pour quitter la chambre et faire un petit tour. Quand elle arriva dans la salle du trône, elle vit par les hautes fenêtres qu'il faisait encore nuit, l'Astre Lunaire etait au plus haut dans les cieux. Elle soupira et quitta la salle et partit dans sa propre chambre. Elle pouvait remarquer que Sun-Sun avait fait remettre des gardes et des soldats a l'entrée, Halibel irait la remercier dans la journée. La demoiselle traversa le palais, arriva dans sa chambre rapidement, elle se déshabilla en vitesse, se glissa sous sa douche et en sortit 20 minutes après. Elle mit ses vêtements d'un blanc immaculé. Prit son furet qu'il partit dans son cou. Elle révéla légèrement ses manches trop longues, elle glissa ses mains dans le fond de ses gants en cuirs noirs, elle laissa ses longues manches retombés et croisa les bras. Elle partit doucement et avec nonchalance dans les corridors du Château pour partir de celui-ci. Elle avait envie de prendre l'air, ce cauchemar l'avait troublé, elle voulait se changer les idées. Elle sortit du Palais et s'arrêta deux minutes dans la rue menant a la City Blood. La ville etait étonnamment calme la nuit, quand tout le monde dormait. Elle s'aventura donc dans la ville ou vivait les Démons. La Princesse Halibel se promenait tranquillement dans les rues de Workzo, c'était pas marrant, elle connaissait les corridors par cœur, elle voulait du nouveau ! Elle voulait rencontrer de nouvelles personnes. Halibel se demandait ou elle pourrait rencontrer de nouvelles personnes a cette heure-la ... Les Habitants de la nuit, suceur de sang, les Vampires. Elle etait un peu horrifier de ce rendre chez eux a cause de ce rêve qui l'avait troublé. Elle quitta la ville des Démons, et partit vers le Port du continent.


Quand elle arriva au Port, elle vit un Démon qui assuré le passage maritime de nuit. Elle s'approcha de lui et lui demanda s'ils pouvaient se rendre a Alispers. Il paru assez hésitant mais termina par accepter sa requête de la demoiselle, ils prirent le large, direct l'Est. Ils arrivèrent assez vite a bon Port. Halibel Shikyo n'avait jamais mit le pays sur Alispers. C'était une première. Elle trouvait que l'air sentait étrangement le sang ... Pas de quoi s'étonner, elle etait chez les Habitants de la Nuit après tout ... Mais elle n'aimait pas vraiment cette odeur, sa la dérangé. On disait que chaque"race" portait de propre odeur, les démons sentaient la mort ou les ténèbres, les Elfes sentaient la nature, et les Vampires le sang ... Qu'est ce qui ne fallait pas entendre ... La demoiselle partit vers une ville ville que l'on pouvait distingué au loin, le Royaume Hasbourg, la ou vivait tous les suceurs de sang. Les deux races n'avaient jamais été en bonne entente ... Elle aurait très bien put se faire passer pour l'une d'eux ... Mais sa peau etait mâte et non d'un blanc cireux. Et puis zut, elle s'en fichait, elle ne faisait rien de mal après tout, juste se promenait, ce n'était pas comme si elle déclarait la guerre a ces derniers ! Que cela ne tienne ! Elle continua son chemin vers cette ville. La Princesse arriva aux portes de la ville en une dizaine de minutes. Elle y avait deux gardes qui la toisa quand elle passa devant eux. Elle n'en tenait pas rigueur et continua sa route comme si de rien n'était. Cette ville avait des allures futuristes, les immeubles étaient hauts mais gardés un petit style d'architecture gothique. Rien a voir avec la City Blood. Dehors se trouvait quelques vampires, qui selon Halibel, semblait très fiers. Hommes comme femmes, ils sortaient les canines, bombaient le torse ... On aurait dit des aristocrates ... Halibel n'aimait pas vraiment ce type de personne. La demoiselle passa devant eux d'un pas nonchalant, ils se retournement a son passage ... On ne pouvait pas faire promenade a l'étranger sans attiré les regards ... Soudainement, la demoiselle arrivé devant l'église qu'elle avait vue en rêve ... La Démone se remémora ce cauchemar, elle secoua la tête pour chasser ses pensées, mais ce n'était pas très utile. Halibel balaya du regard cette église et vit plus loin un escalier menant sur les toits des bâtisses. Elle les escalada et arriva sur les toits, elle pouvait voir une grande partie de la ville. La demoiselle attendit un moment pour voir si son rêve etait vrai ou pas, mais rien ne se passa. Elle en conclua qu'elle n'avait plus de soucie a se faire ! Quel soulagement !


La sœur du Roi des Démons partit vers la sortie de la ville via les toits. A la sortie, elle sauta d'un rempart et retomba devant l'un de gardes. Elle lui fit un signe de main, vive la provocation, et retourna sur ses pas. Mais, elle fit interpela par un spectacle rare. Non loin d'elle se tenait un arbre imposant aux fleurs d'un rose pâle. C'était la première fois qu'elle voyait une telle chose. Halibel remarqua alors qu'elle n'était pas seule, prés de cette arbre se trouvait un homme qui semblait admirer la plantation. Apparemment, il ne s'etait pas rendu compte de la présence d'Halibel. Après une petite bourrasque de vent qui vint décoiffer la demoiselle, le vampire se tourna et remarque, enfin, le Démon et lui demanda qui elle etait. D'un geste vif de la main, elle remit ses cheveux en place et posa ses mains sur ses hanches et fixa l'homme. Elle pouvait voir son visage, mais étant a contre jour, on ne voyait pas le sien. La jeune femme lui dit avec ironie.


¤ Hé du calme, j'vais pas te manger. Qui je suis ?... Disons, une touriste. ¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milan Ezenfield
Fleuriste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14
Age : 27
Réputation : 0
Date d'inscription : 03/03/2009

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Corbeau
Métier: Fleuriste
Equipements:

MessageSujet: Re: Grâce [PV Halibel]   Mer 18 Mar - 8:27

Milan passa sa main dans ses cheveux d’un geste lent, ses yeux se posèrent sur l’arbre puis sur la jeune femme en bas de la colline sa question n’était pas resté en suspend et lui avait valu un ton ironique de la part de l’inconnue. Milan fronça des sourcils en entendant cette dernière le tutoyer, il n’aimait pas qu’on s’adresse à lui de façon si familière surtout lorsque la personne ne se donnait pas la peine de se présenter convenablement. Milan descendit de la colline il n’avait aucune réel envie de s’attirer des problèmes alors il ferait fis du manque de politesse de la jeune fille. Il se posta devant elle et fut surpris qu’elle ne ressemble en rien à un vampire.
La première chose qui le surprit était la peau halée de la jeune femme, une teinte brune chose qu’il n’avait jamais vu auparavant. Il étudia attentivement cette étrange personne qui se tenait devant lui sans rien laisser paraître de son étonnement. Ses yeux vert l’envoûtèrent immédiatement, mais malgré ça il resté de coi face à la sublime créature qu’il avait sous les yeux. Ses cheveux blonds retombés en mèches épart sur ses yeux et sa taille fine dévoilée des formes plus qu’avantageuse, une poitrine à en rendre jalouse plus d’une des hanches parfaite couvert de peu. Milan ne se laissa pas troublé et reprit bien vite ses esprits. Sur ses lèvres se posa un doux sourire.


« Excusez moi j’ai juste était un peu surpris, je pensais être seul alors ne m’en voulait pas si je vous ai semblais agacé. »

Milan avait repris ce ton engageant celui qui laisse entendre dire qu’il est une personne sympathique n’est absolument pas dangereux. Mais la jeune fille l’avait déjà irrité rien qu’en troublant le spectacle auquel il était en train d’assister avant qu’elle n’arrive et par son manque de tenue, mais n’ayant jamais vue de personne comme elle auparavant il n’était pas en mesure de choisir entre la retenue ou le laisser aller, le choix était vite fait il fallait qu’il reste d’une neutralité totale et affiché un visage agréable. Si en plus la personne qui se tenait debout et bien plus puissante que lui il n’avait pas intérêt à montrer le moindre signe d’austérité et il fallait en plus qu’il soit en dehors de la ville. Son comportement envers cette personne pouvait annihiler sa tranquillité et cela l’ennuyait vraiment. Lui qui n’aimait pas se battre, ni même engager la conversation n’importe comment, il n’avait non plus aucune envie de s’attiser la colère de n’importe qui. En plus de cela il ne savait même pas de quel genre était cette femme, il n’arrivait pas à lire en elle, du moins elle dégageait quelque chose de vraiment dangereux. Il ne connaissait rien des alentours et des pays qui l’entouraient, à part humains et vampire, il ne savait rien des gens du monde. Milan supposa que cette femme n’était pas en désaccord avec les vampires en tout cas il était sur que ce n’était pas un vampire. Mais si le peuple des vampires avait quelque chose à lui reprocher elle ne se serait pas approcher si facilement de la ville. Donc Milan n’avait pas de trop quoi s’inquiéter mais il préférait rester sur ses gardes.

Son visage affichait toujours un sourire paisible mais ses yeux scrutaient avec froideur la personne qui avait osé troubler sa paix.


« Je me nomme Milan. N’est ce pas un peu trop tard pour se promener, surtout pour une jeune femme de votre constance, vous devez sûrement attirer tous les regards ? »


Milan n’avait aucune envie de s’éterniser, en même temps il restait légèrement troublé par la jeune femme. Même si les liens social n’était pas son fort il restait tout de même quelqu’un de très curieux. Et cette femme attiser énormément cette curiosité. Et même si il n’était pas capable de se contenir, Milan savait très bien se cachait derrière cette identité de vampire sérieux, imperturbable et d’une forte gentillesse. Certes tout cela n’était que pur fantaisie, mais tout du moins c’était bien utile pour ne pas s’embraquer dans n’importe quelle histoire étrange. Il savait qu’au moindre problème il s’écarterait avec facilité. Mais rien chez cette fille ne semblait pouvoir lui poser énormément de problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halibel Shikyo
Bras droit de Ryûk
avatar

Féminin
Nombre de messages : 160
Age : 25
Nom de la créature : Démon et fière de l'être !
Réputation : 2
Date d'inscription : 25/05/2008

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Aucune pour le moment
Métier: Princesse et Bras Droit
Equipements:

MessageSujet: Re: Grâce [PV Halibel]   Mar 24 Mar - 12:34

( Je promet pas un truc bien, je suis malade et déprimée .)

La demoiselle fixait l'homme sans relâche, il passa l'une de ses mains dans sa chevelure argenté ce qui lui donné un air assez sexy. Ses sourcils qui se fronça n'était de pas très bonne augure, elle l'avait offensé ? C'était bête pour une première rencontre, mais Halibel s'en moquait, elle n'avait pas voulut se montrer méchante, mais elle ferait en sorte de se montrer plus ... Sympathique ! Après un instant d'observation dans un silence de sourds, le jeune Vampire se mit a sourire légèrement et se mit a parler. Il s'excusait ? Pourquoi donc ? D'être parut comme un peu agacé. Halibel le comprenait un peu, elle avait quand même incruster son petit moment de détente nocturne. L'homme a la peau blanche avait une voix harmonieuse et douce, s'il se mettait a chanter la demoiselle serait bien capable de s'endormir. Mais bon, se ne serait pas très poli. Elle lui répondit par un simple sourire un peu comme un : c'est pas grave. La Princesse de Workzo se contentait de le regarder. Bien qu'il semblait assez calme dans l'instant, Halibel était sur de l'avoir quand même un peu irrité en interrompant son petit moment de paix et de tranquillité. Comparé aux autres gens de son espèce, Shikyo le trouvait différent ne trouvait pas qu'il empestait le sang ... Mais les fleurs ? Étrange pour un Vampire, il aimait la nature ? Si c'était le cas, Halibel pouvait croire qu'il était bien plus énervé qu'il ne l'avait fait entendre, après tout elle avait gâché ce spectacle rare. De toute façon, tout avait une fin ... Il viendrait un autre jour pour faire cette arbre en fleur, il n'allait pas mourir dans la soirée ! A moins que la ville prenne feu subitement et que ces flammes atteignent l'arbre, absurde ? Bah quoi, fallait bien prendre en compte tous les scénarios ! Mais bref ! Halibel espérait que sa petite escapade en territoire " ennemi" n'apporterait pas de problème a son Roi, et frère. Qu'elle Démone inconsciente elle faisait ! Se balader sans retenu dans un Pays dans lequel les Démons n'étaient pas bienvenus ... La demoiselle n'avait vraiment peur de rien apparemment. Un silence agaçant c'était installé ... Le petit furet caché sous les cheveux d'Halibel vint se manifester et pousser des petits cris hostiles envers le Vampire. L'animal fit apparaitre sa tête entre deux mèches. La demoiselle poussa un soupire de mécontentement a l'ennemi qui se tut et repartit se cacher sous la chevelure de blé de la Princesse. Cette dernière fit un petit sourire gêné a son interlocuteur qui continuait de lui sourire, néanmoins son regard en disait loin ... Il était aussi froid et coincé qu'un bloc de glace. Pas cool pour ouvrir la discussion et sympathiser ! Elle avait bien l'intention de le faire réagir, Halibel n'aimait pas les gens froids et inexpressifs ! L'homme se présenta sous le nom de Milan, il lui demanda si ce n'était pas trop tard pour se promener. Elle se mit a sourire amusée par ce remarque. Et lui répondit.



¤ C'est bien gentil de s'inquiéter pour moi mais j'ai bien peur que ça ne reste que de le politesse. Mais ai-je vraiment l'allure d'une personne a sortir avec trente six gardes du corps ?... Mais bon ... J'avoue que ce serait pas une bonne idée de venir en territoire ennemi toute seule ... Qu'elle fille inconsciente je fais ! ¤



Halibel n'avait jamais eu besoin d'être protégée, elle le faisait très bien toute seule. Elle s'était toujours montrer très vive et puissance en matière de combat. D'ailleurs, elle n'était pas bras droit du Roi de Workzo pour rien. La demoiselle savait qu'elle attirait les regards a cause de sa couleur de peau très différente que celle des Vampires ... Niveau discrétion, c'était pas encore ça ! Ha la la ... Mais qu'elle idiote, elle avait oublier l'essentiel.


¤ Comme je suis impoli, j'me suis même pas présenté ! Je suis Halibel Shikyo, mais appel-moi Hali.¤


La demoiselle n'aimait pas trop parler de son rang ... Bras Droit et sœur du Roi ... Les marques de respects et la politesse trop pousser l'agacer. Mais bon, elle se doutait bien que les Vampires n'en avait rien a fiche de son titre et ne traiterait comme une ... Méchante fille car elle était Démon ! ... Discrimination !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milan Ezenfield
Fleuriste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14
Age : 27
Réputation : 0
Date d'inscription : 03/03/2009

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Corbeau
Métier: Fleuriste
Equipements:

MessageSujet: Re: Grâce [PV Halibel]   Dim 29 Mar - 2:53

Le sourire de la jeune femme l’envoûtât immédiatement, elle possédait une aura puissante, il ne savait pas vraiment comment l’expliqué, mais cette dernière insufflait une sorte de pouvoir à son encontre. Pourtant Milan se sentait totalement apaisé. Mais quelque chose le surpris.

* En territoires ennemis ? *

Ainsi donc son « peuple » était ennemi avec celui des vampires, cela ne fit que l’attrayait encore plus. Sans doute qu’elle pourrait lui en apprendre bien plus sur elle et sur ses semblables, il ne se sentait pas encore le courage d’arpenter le monde pour le découvrir et si d’autres pouvaient en conter les merveilles il s’en contenterais bien pour le moment. Mais un autre doute l’assaillait, si ils étaient censés être ennemi qu’est ce qu’il ne lui disait pas qu’elle s’attaquerait a lui. Milan fronça les sourcils mais cette pensée s’envola à l’entente du nom de la jeune fille, qu’il répéta doucement.

« Halibel Shikyo. »

Un sourire paisible s’afficha sur son visage. Milan tourna son regard vers l’arbre et puis vers la jeune fille.

« Je ne vais pas me permettre de vous appeler de manière aussi familière voyons et les prénoms qu’on nous donnent, je pense, sont fait pour être dit en entiers sinon ce n’est pas vraiment nous que l’on appelle. Donc si vous n’y voyez aucun inconvénient jusqu'à ce que l’on se connaisse mieux je vous nommerais Halibel. »

Ce n’était pas une demande, Milan l’avait dit et il le ferait. « Un prénom c’est une identité » voilà ce qu’aimait répète sa mère, elle chérissait le prénom de Milan et ne se privait pas de le prononcer le plus souvent, cette pensé lui pinça le cœur, voilà bien longtemps qu’il n’avait pas pensé à sa mère. Un voile noir passa devant ses yeux mais cela ne dura qu’une seule seconde.« En fait je viens d’arriver à Alisper, veuillez m’excusez mais je ne sais absolument rien des tensions qu’il existent entre les différents peuple, vous pouvez vous assurez que vous n’avez rien à craindre de moi. »

Milan s’empourpra légèrement mais ça ne dura qu’un instant. Il ne fallait pas qu’il en dévoile trop. Mais il ne pouvait s’empêcher de jouer les jeunes hommes gentils en présence de tendres femmes. Pourtant jouer était son meilleur atout.

« Vous voyez cette arbre, je n’en ai jamais vu même quand je suis arrivé je suis persuadé qu’il n’y avait rien de tel par ici je trouve ça étrange…. »

Milan contempla l’arbre aux pétales sombres, un air perdue sur le visage, un léger s’engouffra dans sa longue chevelure blanche, lui donnant l’aspect d’un ange mélancolique. Et comme si il venez de se souvenir qu’il n’était pas seul.

« Mais alors que faites vous ici ? »

Une terrible envie de prendre la main de la jeune femme, le prit et il se mordit la langue pour reprendre ses esprits. Ses yeux la scrutaient avec douceur, il avait vraiment envie d’en savoir plus notamment d’où elle venait, ce qu’elle était, pourquoi sa peau était-elle sombre et aimait-elle les fleurs ? c’était toujours la question qu’il se posait quand il rencontrais quelqu’un est ce que cette personne aime les fleurs. C’était un contraste plutôt amusant avec cette nature vampirique. C’était donc un vampire au romantisme charnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grâce [PV Halibel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Grâce [PV Halibel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» (Warhammer Next Gen) les enfants d'Halibel et Heinrich
» Petit imprévu pour une première mission [PV Halibel & Byakuya]
» Event n°2: Hallibel vs Renji - Nocturne (Part 2)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'artère-
Sauter vers: