AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les portes d'Arkinos [FIN]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel Mitsuki
Chef des dieux/Reine d'Arkinos
avatar

Féminin
Nombre de messages : 629
Age : 26
Nom de la créature : reinne
Réputation : 19
Date d'inscription : 19/07/2006

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Guerrière
Métier: Reine
Equipements:

MessageSujet: Les portes d'Arkinos [FIN]   Lun 18 Aoû - 10:35




A peine avait elle fait la rencontre d’une nouvelle personne qu’elle devait déjà se résoudre a se séparer. Ventul, une plaine magnifique qui séparait la forêt des Chants du chateau de la reine. Pour sa milième destination, c’est là bas que la jeune Mitsuki avait décider d’aller. C’était la première fois qu’elle rentrait au pays après avoir combattu contre les vipères qui menaçait une grande parties de la population. Des bêtes très dangereuse et qui attaque principalement en groupe. Lorsqu'elle su que sa mission était fini, l’excitation ne faisait que monter au fur et à mesure qu’elle se rapprochait de sa dimension et de son chateau. On pouvait déjà entendre le brouhaha de la foule, les cris des gardes qui courraient dans les rues, les rires des enfants. Tous cela lui était familier. Son cœur se mit tout d’un coup à accélérer. Les battement se faisait plus intense et elle sentis une sensation jusque là inconnu. Avait-elle peur ou tout simplement excité à l’idée de rentrer dans son pays ?
Cela faisait deux jour maintenant qu’elle voyageait et qu’elle avait quitté le village assallit par ses démons. Elle n’allait donc pas reculer maintenant ! Gabriel était résigné. D’un pas lourd, elle s’approcha de plus en plus. Les marchand se faisait de plus en plus nombreux sur les routes qui étaient jusqu'à maintenant vide et le bruit assourdissant de ville s’accentuait à chaque enjambé. Une mers de nuages s'offrait devant elle. Elle était enfin arrivé devant Arkinos. La terre était très proche et elle fini par accosté avec sa jument ailé qui l'avait suivit et guidé durant tous se périple.

Elle marcha silencieusement. Elle n’était pas presser de découvrir se qui se cachait derrière ses grandes muraille si bien gardé, mais elle n’était pas non plus très enjoué. Elle n’avait pas perdu son objectif des yeux. Retrouver ses semblableset son trône. Elle avait laissé le contrôle a quelqu'un de confiance, mais elle était presser de réglés les problème survenue durant son absence.
Soudain elle s’aperçu qu’elle faisait l’objet de nombreuse conversation autour d’elle. Que se passait-il ? Le jeune Mitsuki marcha en faisant semblant de ne rien remarquer, mais les chuchotements devenaient de plus en plus intenses. Elle regarda avec attention les passants…C’est cela ! Ses vêtements étaient beaucoup trop voyants ! Personne n’en portait de tel habille et on pouvait facilement découvrir que c’était un étranger. Effectivement, elle avait changer de vêtement et n'était pas rester avec les mêmes. Le problème était que maintenant gabriel ressemblait à une étrangère qui portait des vêtements caractèristique de la dimension de Spilux. Elle n’aimait pas faire l’objet de tant d’attention. En plus de cela, si elle se rendait maintenant en ville, la situation aller s’aggraver. Gabriel s’éloigna des routes commerçantes. Il était préférable pour elle de rentrer le soir dans cette ville bruyante et de se trouver de nouveau habille. Mais où allait-elle passer le reste de la journée. La seule solution était de rester dans les parages.
Gabriel s’écarta de la route et descendit la colline sur laquelle, elle se trouvait depuis un moment. Elle fit la découverte d’un petit fleuve. Elle n’était pas surprise, car elle savait que toute les grandes villes était a proximité d’un grand fleuve. La jeune fille était tombée sur une passerelle de ce fleuve qui avait dû dériver sûrement à cause d’un rocher ou de récente construction dont elle avait entendu parler. Là où elle se trouvait à présent était un lieu désert. Il n’y avait personne, mais elle entendait toujours le bruit de la foule, mais à présent elle lui tournait le dos.

Elle pouvait faire abstraction a tous ce vacarme et se concentrer sur se lieux magnifique. Elle n’aurait jamais pensée qu’un tel lieu pourrait se trouver derrière Diantra. Elle s’installa sur le gazon fraîchement garni, proche de la rivière afin d’y tremper ses pied nue. Ah…quel douce sensation ! Cela faisait de bien de sentir cette fraîcheur par un temps pareil. Elle avait même envie de boire cette eau transparente et de s’y baigner. Son arc était posé a quelque mettre d’elle ainsi que ces chaussures.
Elle plongea ses deux mains et porta à ses lèvres ce breuvage au lieure bleu. Elle s’y regarda un instant en travers, puis ouvra la bouge afin de s’apprêter à y laisser entrer l’eau. Elle était presser de rejoindre la salle du trône. Mais pour le moment valait mieux rester incognito, surtout que personne n'était au courant de son absence au sein du chateau. Effectivement, les habitant pensse toujours que la reine se trouve sur le trône en train de réglé les directives. On ne se doute pas qu'elle puisse se trouver a quelque centimètre de nous !




_________________

oO~Pars vite, mais revien tart~oO




Dernière édition par Gabriel Mitsuki le Dim 16 Nov - 6:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Tschirhart
Roi d'Arkinos
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Age : 23
Nom de la créature : Spilux
Réputation : 1
Date d'inscription : 21/05/2008

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Un être hybride
Métier: Roi
Equipements:

MessageSujet: Re: Les portes d'Arkinos [FIN]   Lun 18 Aoû - 11:37

Spilux:

Eclairs scintillants et les bruits sourds du tonerre qui s'abbattait comme un marteau sur le toit du chateau faisait vibrer celui-ci de la pointe du chateau jusqu'au seuil de la porte... A l'intérieur on entendait des bruits de vaisselle qui se cassait... A l'intérieur un gamin de 14 ans glissait sur la table et tentait de ratrapper son chat qui courrait dans tous les sens... Son serviteur essaiait de ratrapper non pas le chat mais la vaisselle en porcelenne... Le regard du jeune homme était rouge ardent et il envoyait des flammes dans tous les sens... les murs en granites ne supportaient pas ça et bientôt le valet devint tout rouge et prit le gamin par le cole et avec une force sur-humaine le balança par la fenêtre vitré... Il regarda se qu'il avait fait à la fenêtre et se lamenta... Hors de lui le bonhome cria par le fenêtre au garçon en dessous qui se frottait la tête...

<< Strall vous commencez à m'agaçer! Bien que Messire Luc ne peut vous contrôler parfaitement je tiens à ce que vous ne brisiez rien ici! >>

Le jeune homme lâcha un soupire et en tapant sur son kimono reprit le chat dans ses bras qui était tombé avec lui. Il sourit au valet avec ses grands yeux noirs cette fois-ci et lui répondu avec un ton serain:

<< Igor dîtes moi cette fameuse femme dont vous m'aviez parlé la dernière fois... >>

Le vieux bonhome sourit de toutes ses fausses dents et en prenant un mouchoire essuya son veston noir... Il lui réponda avec calme et une joie bizarre:

<< En effet j'ai vue une femme qui discutait avec un homme hideux... Elle était belle et je vous le dis moi qui a vue des femmes jamais n'en ai-je vue aussi belle... Une déesse! >>

Luc semblait interessé ... Il ne se souvenait pas avoir vue un jour la beautée quelque part... Mis quand il entendait son valet parler ainsi il avait envie de partir voir de lui même... Il sourit longuement se releva et dit à voix haute:

<< Si c'est bien une déesse je part pour arkinos... Si sa beautée est si incroyable je la reconnaitrais parmis tous ce fouilli... Igor je vous en pris ne touchez à rien je m'occuperais de Strall pour qu'il vous présente ses excuses et range tous ce foutoire... A bientôt! >>

La silhouette de Luc se flouetta et soudain un éclair blanc fondit sur lui... Une heure Après on entendit le grondement de la terre à cet endroit...

Arkinos:

Arkinos était vraiment très beau... Même Strall ne mouchetait mot et Martel comme à son habitude ne se mannifestait pas... Dans la manche de son kimono noir un petit miaulement... En effet ici tout était lumineux et son chat noir ne passait pas innaperçu... Il jouait avec son katanna et s'amusait à le faire tourner autour de lui à une vitesse folle... Tout-en marchant il révisait l'art des trois cercle qu'il avait lui même mis au point... Le soleil était brut et tapait violement sur la figure de Luc... Il était habillé en noir et la chaleur du kimono le faisait suer... Strall commença à rochinier et Luc santait Martel se plaindre ainsi que son chat... Luc demanda à Martel de chercher un point d'eau pour se raffraichir... A un kilomètre d'ici un fleuve... Strall sentait que la roche contenait un peut de minerais là-bas... Ses doigts se mirent à lancer des petites étincelles éléctriques... Luc aggrippa son chat et se mit à courir à une vitesse folle... Il esquiva quelques branches et quand il vit l'eau scintillante il courra de plus belle... Puis il se prit une branche en pleine poire et retomba sur les mains... Il ne stoppa pas sa marche et rit et tous d'un coup il s'empètra dans une sorte de bâton... Il continua ainsi et fit voler le morceau de bois dans les airs... Il arriva au bord du fleuve et failli tomber quand il se concentra et ramena tous les minerais présent dans la terre grâce à l'éléctricité statique et créa une sorte de pont pas très stable... Il pue atterir sur le dos sans trop de bobo... Il voulu dire "ouf" mais trop tard un grand craquement rettentit et le pont pas très stable s'écroula et il tomba dans l'eau. Il remonta et son chat tous trempé monta sur sa tête... Luc se tenu alors le dos et gémissant... Quand il releva la tête il était nez à nez avec une jeune fille un peu plus agée que lui... Dans sa tête Luc ne réagissait plus... Même Strall ne disait rien comme émervéillé... Puis il entendit dans sa tête:

<< Oua!!! Igor avait raisons elle est super canon en 30 ans j'ai jamais vue fille aussi belle!!! Mais si ça se trouve c'est pas la même et y en a d'autre beaucoups plus jolie héhéhé allez Luc on va voir les jolies minoix à l'intérieur de cette muraille!>>

Le chathérrissa le poil en crachant quand soudain un arc lui retomba sur la tête et il tomba dans l'eau... Il regrimpa mécontant sur son maître... Luc ne trouva rien de plus bête à dire que :

<<... Hey!>>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Mitsuki
Chef des dieux/Reine d'Arkinos
avatar

Féminin
Nombre de messages : 629
Age : 26
Nom de la créature : reinne
Réputation : 19
Date d'inscription : 19/07/2006

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Guerrière
Métier: Reine
Equipements:

MessageSujet: Re: Les portes d'Arkinos [FIN]   Mar 19 Aoû - 8:55





Gabriel recracha toute l’eau qu’elle venait de boire et pour ceux qui n’avait pas pu s’échapper de sa bouche, furent avaler de travers. Elle toussota afin de dégager sa gorge. Quelques minutes plus tôt, une grande vague d’eau venait de l’assaillir alors qu’elle ne s’y attendait pas du tout. Elle ne savait même pas se qui avait bien pu se passé…Une tête sortis en trombe de la rivière. Elle se trouvait même pas à quelque mètre d’elle. La jeune femme observa cet étranger qui avait un chat sur la tête. Elle resta silencieuse en se demandant se qui avait bien pu se passer pour qu’il apparaisse de nulle part. De plus elle avait été distraite par toute cette eau et n’avait pas vu et sentis l’arriver de cet homme qui semblait en tout point surprenant. Elle le fixa toujours sans le lâcher du regard…Elle ne pouvait même pas prévoir se qui allait se passer par la suite. Trois secondes plus tard, se fut au tour du chat de recevoir un coup sur la tête et de tomber dans l’eau. Les poissons qui avaient dans les parages avaient tout bonnement disparut. Le calme régnait ici et Gabriel se décida enfin à tendre sa main afin de l’aider à sortir. Elle n’avait toujours rien dit et elle s’en moquait un peu du pourquoi il était là. Elle tendit sa main juste par gentillesse.
D’ailleurs elle ne tarda pas a reprendre les activité que cet étranger avait interrompu. Remuant ces pieds dans l’eau comme une enfant, elle observait le paysage qui s’offrait à elle. Contrairement a ce qu’elle s’attendait, l’eau n’était pas du tout pollué voire très peu. Gabriel transportait toujours deux armes avec elle. Tout d’abord son arc qui se trouvait à coté d’elle et qu’elle transportait en temps normal derrière son dos et enfin son épée légendaire dont elle n’avait pas encore découvert toute sa force. Elle était elle-même étonné par la beauté de cette arme.
La jeune femme sortit l’épée de son fourreau, laissant transparaître une fine lame joliment ornée d’un fil doré le long de cette arme. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas trouvé le temps de la nettoyer. Le sang des bêtes qu’elle tuait pour se nourrir et qui était dessus, avait fini par sécher abîmant ainsi la lame qui était devenu de moins en moins tranchante.
Après l’avoir regarder quelques secondes, elle trempa la lame dans l’eau et à l’aide de plusieurs feuille morte qu’elle rassembla, elle frotta sur les tâche encore visible. Mais elles semblaient partir assez rapidement et la lame n’allait pas tarder à retrouver sa valeur d’antan. Gabriel n’était pas du genre a laissez ses armes de coté, car c’étaient les personnages principaux de son aventure. Elle en prenait toujours grand soin, mais la traversé de la forêt ne lui avait laisser aucune minute de répit pour prendre le temps de nettoyer ses armes. Elle était à présent tellement distraite qu’elle n’entendait plus le brouhaha de la foule. Elle faisait abstraction de tout cela et le paysage semblait plus calme et serin. On n’aurait pas du tout pensé que cet endroit se trouvait derrière une grande ville.

Elle jeta un coup d’œil à cet homme. Elle n’avait pas peur, mais plutôt surprise de l’aura qu’il pouvait dégageait. Affichant un visage plutôt calme, elle le suivit des yeux. Ce qu’il faisait ici n’était pas son problème. Elle détourna les yeux et regarda ses pieds qui avaient cesser de s’agiter dans l’eau. A présent elle ne savait plus quoi faire. Elle ne voulait pas rester tout un après-midi ici ! Mais elle ne voulait pas non plus rentrer en ville maintenant. Le vent se mit à souffler, ce qui souleva ses cheveux et les feuille tomber sur l’herbe qui s’envolèrent plus loin. Elle sortis les pieds de l’eau et repris son arc en main. Son épée était déjà attacher autour de sa taille donc elle ne s’inquiéta pas pour elle. Gabriel marcha sur le gazon pied nu et s’éloigna de la rivière pour aller se reposer un peu plus loin, à quelque mètre d’ici, sous un arbre. A cause de cet inconnu, elle était toute trempé et elle devait sécher assez rapidement pour ne pas tomber malade. L’arbre était juste à coté, mais assez éloigner pour être en paix.
Gabriel n’affichait pas ses sentiments sur son visage. Elle était toujours calme et n’était pas très bavarde avec les autre. De plus elle évitait de s’attacher aux personnes à cause de son métier. Car elle devait sans arrête se déplacer et trahir. C’est pour cela qu’elle avait appris à ne plus aimer ! Arrivé prêt de l’arbre, elle s’assit contre le tronc et ramena son genoux vers elle.
Et bien…Aujourd’hui a été une journée riche en évènement. Tout d’abord le murmure des passant, la découverte de ce lieu, trempé de la tête aux pied et l’apparition de…tient !? En repensant a lui, Gabriel se demanda où il était passer.




_________________

oO~Pars vite, mais revien tart~oO


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Tschirhart
Roi d'Arkinos
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Age : 23
Nom de la créature : Spilux
Réputation : 1
Date d'inscription : 21/05/2008

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Un être hybride
Métier: Roi
Equipements:

MessageSujet: Re: Les portes d'Arkinos [FIN]   Mar 19 Aoû - 11:42

Luc était trempé jusqu'aux os et en plus de ça son chat lui faisait la misère au dessu de son crâne ... Ses cheveux mouillés ressemblaient désormais à une vieille crinière de cheval mal lavé... Luc détester rentrer dans l'eau en public car il déteste être "pas comme les autres".Mais là il avait un sourire idiot et une tête à claques... Et en plus la plus belle femme qu'il avait vue jusqu'à ce jour le regardait avec un visage impassible... Elle eu quand même la bontée de stopper cette position honteuse et défavorable ... Elle lui tendit la main et Luc la prit avec habilletté mais toujours aussi idiot... Luc trempé se secoua les cheveux comme un chien et éternua un coup... Il ferma un oeil et quand il le rouvrit celui-ci devint bleu... Son visage devint neutre de la même expression que la jeune femme d'avant... Elle était déja partie... Il n'avait pas eu le temps de s'excuser... Puis en un claquement de doigt l'eau de ses vêtements sortit comme par magie et forma une petite sphère d'eau trouble... Il regarda la muraille et soudain eu une idée aussi sournoise que son sourire à ce moment là... Il se concentra et envoya l'eau croupie par dessu la muraille... Un grand splach retentit et des jurons lui parvins aux oreilles... Il avait bien visé ( Houra! ) Il se souvint alors ce qu'il voulait faire... Il ramassa son katanna et enleva toute l'eau à l'aide de la même méthode... Il regarda au loin... Elle était là-bas sous un arbre... Ce que Luc détestait plus que tous c'était se faire ignorer quand il adresser la parole à quelqu'un. Luc pris un sourire malicieu et fonça sur un arbre... Il monta au dessu et sortit son katanna... Il tourna sur lui même pendant quelques secondes et rangea son katanna dans son fourreau... Il plongea tête la première dans l'arbre où se trouvait juste en dessous la jeune femme. Luc se ratrappa avec ses jambes à une branche bien solide... Il avait la tête à l'envers et son sourire béta avait disparu pour un sourire malicieu et déterminé... Il claqua des doigts et toutes l'eau des vêtements de la jeune femme sortit de ses vêtements comme précédement... Cette fois-ci la sphère d'eau se mit à vibrer puis se transformer en glace... C'était aussi gros qu'une boule de billard... Luc avec un visage amusé referma son oeil et quand il le rouvrit une pupille noir avait prit la place à la bleue... Luc se frotta les cheveux qui eux pendaient jusqu'au sol. Il fit une courbette qui ressemblait plus à une traction et dit d'une voix amusée:

<< Excusez moi je me nomme Luc Tschirhart, Roi de Spilux. On m'a dit qu'une jeune femme sublime avait fait l'honneur de venir sur ma planète, j'ai tenu à la remercier pour avoir fait cet honneur à mes serviteurs et les habitants de cette planète... Alors êtes vous bien celle que je recherche?>>


Luc avait une voix mieleuse et ensorcelante... Luc adorait passer d'une expression à une autre... Luc était bien envouté par la jeune femme mais restait un fin stratège et quelqu'un de prévoyant... On dit que la beautée cache souvant la sournoiserie... Il se retourna et atterit en tailleur devant la jeune femme à quelques centimètre de son visage et la regarda avec un air intrigué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Mitsuki
Chef des dieux/Reine d'Arkinos
avatar

Féminin
Nombre de messages : 629
Age : 26
Nom de la créature : reinne
Réputation : 19
Date d'inscription : 19/07/2006

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Guerrière
Métier: Reine
Equipements:

MessageSujet: Re: Les portes d'Arkinos [FIN]   Mar 19 Aoû - 14:51



Elle se demanda se qui avait bien pu attisser la colère de la foule de si bonne heure. Ils étaient pourtant traquille il y a quelque instant. Bref, elle s'apprêta à s'endormir lorsque cet homme apparut, le tête a l'envers, tout prêt de son visage. Gabriel le regarda en se demandant ce qu'il faisait là et surtout pourquoi il était là ? Il ne tarda pas à répondre aux questions qu'elle s'était posé. Il cherchait donc une femme...mais ici il y en avait plein. Une femme déja venu sur Spilux ? Cela pouvait éliminer un bon nombre de personne, mais là elle ne pouvait pas le deviner. Lorsque cet étranger lui aspira l'eau des vêtements elle le remercia convenablement sans quité ses yeux de lui...En effet elle le trouvait bien étrange. Cette homme retrouva très bientôt sa tête sur ses épaules. Il s'était enfin remis enplace, mais il était toujours aussi prêt de Gabriel. Elle resta impassible en se demandant s'il essayait de l'intimidé...
Elle se rappela soudainement de sa courte présentaion. Que faisait le roi de Spilux sur Arkinos. Il était simplement venu pour remercier cette "femme" ? De toute évidence il n'y avait aucun moyen a se qu'il découvre la vrai identité de Gabriel tant qu'elle n'était pas sur le trône. Par politesse, elle se présenta a son tour :

- Je suis Gabriel Mitsuki, enchanté. dit-elle en inclinant la tête.

Elle avait l'impression que si elle inclinait sa tête de quelque centimètre, elle allait touché son visage. Gabriel avait entendu des rumeur sur ce roi. D'après les information qu'elle avait pu rassembler, c'était un dieu. Donc si cet homme était bien le roi de Spilux, il n'y avait aucun soucis a se faire. La jeune femme voulais bien retourner a sa sieste, mais disons qu'elle ne pouvait pas avec cet inconnu en face d'elle. Gabriel ne pouvait pas savoir si c'était le fille qu'il recherchait...Elle se souvenait avoir mis les pied là-bas pendant plus de deux ans, mais elle était rester dans un petit village. Elle ne s'était jamais manifester après que la guerre avait été fini. Les habitant l'avait gentillement soigné puis elle retourna ici juste après une drôle de rencontre sur le chemin.

- Je suis désoler Roi de Spilux, mais celle que vous teniez a remercier a peut-être disparut. Vous ne la trouverer pas ici.

La jeune reine ne savait pas si cet homme parlait d'elle ou pas. Mais elle ne s'était jamais entretenue avec le roi de cet planète, alors comment était-il au courant de son existance ? De plus ce n'était pas a lui de la remercier, mais a elle. Car les habitant l'ont acceuillis et nouris avec plaisir. Pendant ces quelque mois elle avait pu oublié son chagrin d'avoir perdu des amis lors de la bataille, donc elle devait être reconnaissant envers ce roi qui avait qui avait si bien entretenu. Elle ajouta par contre avec un sourire chaleureux :

- Par contre j'ai un message de sa part : elle vous remercie de l'avoir héberger sur sa planète !

Gabriel n'aimait pas trop se faire remarqué, donc elle s'inventa un personnage imaginaire. Peut-être que le courant allait mieux passer.




_________________

oO~Pars vite, mais revien tart~oO


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Tschirhart
Roi d'Arkinos
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Age : 23
Nom de la créature : Spilux
Réputation : 1
Date d'inscription : 21/05/2008

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Un être hybride
Métier: Roi
Equipements:

MessageSujet: Re: Les portes d'Arkinos [FIN]   Mer 20 Aoû - 0:43

Luc avait toujours l'air aussi intrigué... C'était bien la première fois qu'on lui faisait une courbette...Et il avait interdit à ses serviteurs de lui en faire, ça faisait trop ... trop. Elle baissa juste un peu le front mais cela rendit nerveu Luc... Etais-ce par politesse, remerciement ou politesse? Il voyait dans le regard de la jeune femme qu'elle essayé quand même de comprendre... Puis elle déclinna son identitée comme étant Gabriel Mitsuki... Ca lui disait rien du tout... Mais il entendait quand même les deux autres gugusses qui se marraient bien... Ils la connaissait surement mais ne disaient rien comme Luc leur avaient fait prommettre au début du voyage... Il voulait que ça soit naturel... Enfin c'était pas très naturel depuis le début c't-histoire... Les zozios roucoulaient toujours et la rivière reprenait son calme... La vie un long fleuve tranquille... Il avait essayé de soigner son mal seul mais pour contrôler deux personnes il faut deux personnes non? Son regard s'assombri soudain puis il essuya quelques larmes d'un revers de manche... Bien que c'était un dieu et un roi il était entourré d'un océan noir... Il fit une petite roulade arrière pour s'éloigner un peu et écouta la suite de ce que Gabriel avait à dire... Elle lui répondit simplement que la femme avait peut-être disparu? Dans quelles circonstances? Il prit son chat et le sera contre lui comme une pelluche... Celui-ci ronronna comme un moteur de soupape hydrolique. Luc se pencha et se recroquevia sur lui même. Le chat piégé il y a quelques minutes entres ses bras et ses jambes avait réaparru comme par magie dans son dos... Puis elle continua encore... Un message de sa part... Nous remercier?Ca l'ennuier faire tous ce voyage pour entendre ça... Puis il entendit une voix forte raisonner dans sa tête comme un marteau ...

<< Elle ment... >>

Martel avait une capacitée de déducsion 100 fois supérieur à la sienne...Luc prit un air fatigué et lui dit:

<< Gabi pourquoi mentir? Pencher la tête pour me saluer et enssuite me mentir? Ce n'est pas très logique... >>

Puis son chat monta sur sa tête et sauta sur celle de Gabriel et failli se prendre l'arbre en pleine poire... Luc se coucha sur le dos. La jambe droite plier comme une flèche pointant le ciel, l'autre couché, les mains derrière la tête... Il contempla le ciel bleu et soupira... Il finit par dire:

<< Je ne te lacherais pas... >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Mitsuki
Chef des dieux/Reine d'Arkinos
avatar

Féminin
Nombre de messages : 629
Age : 26
Nom de la créature : reinne
Réputation : 19
Date d'inscription : 19/07/2006

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Guerrière
Métier: Reine
Equipements:

MessageSujet: Re: Les portes d'Arkinos [FIN]   Mer 20 Aoû - 8:30



Gabriel l'observa. Elle remarqua quelque larmes dans les yeux de cet étranger qu'elle ne comprenait pas. Elle resta simplement silencieuse. Soudain Le roi de Spilux la surnoma "Gaby"...Ils ne se connaissèrent pourtant pas. Et il la tutoyait aussi facilement qu'il le ferait avec une personne qu'il connait depuis très longtemps.
Qu'est-ce qui n'avait pas été logique ? Saluer un roi ? ou bien de lui avoir dit que la femme qu'il cherchait n'était plus dans les parages ? Il est vrai que la personne qu'il mentionne doit être elle, mais Gabriel n'avait pas mentis en disant qu'elle avait "disparut". Depuis qu'elle avait mis les pied sur Arkinos et qu'elle était retournée dans sa dimension natal, elle n'était plus cette guerrière mais une reine !
Elle prit le chat aui était sur sa tête avec un sourire : elle adorait les chat. Elle le posa sur ses genou devant elle et lui deposa un baiser sur son poil très doux. Si elle aimait autant ces animaux c'est parcequ'il étaient libre et dictaient leur propre loi. Elle le carressa derrière ses oreilles sans dire mot.
Les paroles de se Roi était incompréhensible pour elle. Elle le regarda s'allonger et regarda a son tour le ciel en se demandant ce qu'il pouvait bien remarquer. Mais elle savait très bien qu'il devait réfléchir a quelque chose. Elle dit alors d'une voix calme :

- Je n'ai rien fait de spéciale...

Elle sortis ces phrase naturellement. Elle n'avait fais que combattre sans avoir assez de force pour protéger tout le monde. Elle n'avait donc aucun mérite surtout de la part de cet homme. Recevoir des remerciment alors qu'elle ne le méritait pas du tout, la véxé. Elle se sentais un peu désonorer...Elle souleva un peu ses main pour laisser le chat partir. Au moin lui n'avait pas à s'inqiéter des autre. Ensuite Gabriel posa une question qu'elle avait eu toujour envie de poser, depuis qu'elle connaisait l'identitée de cet homme :

- Que fais le Ri de Spilux ici ?

Si ce n'était que pour la remercier, ce n'était pas la peine de se déplacer en personne. Il aurait pu lui envoyer un messager ou un vassal. Mais ce chemin avait du être long car Spilux et Arkinos n'était pas du tout proche l'un de l'autre. Elle pensa que cet étranger s'alongea parcequ'il était fatigué du voyage. Elle chercha quelque chose sur elle et après qu'elle le trouva elle s'approcha de lui a quatre patte. De toute façon il était juste a coté donc elle pouvait se permètre de ne pas décoler ces jambes du sol. Elle lui coupa la vue en s'intercallant entre le ciel et lui puis lui montra la pomme qu'elle avait dans sa main :

- tenez...

Il avait surement faim pour un samourai. En effet, son kimono noir et son épée les menèrent a cette conclusion. Mais elle se trompait peut-être.



_________________

oO~Pars vite, mais revien tart~oO


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Tschirhart
Roi d'Arkinos
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Age : 23
Nom de la créature : Spilux
Réputation : 1
Date d'inscription : 21/05/2008

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Un être hybride
Métier: Roi
Equipements:

MessageSujet: Re: Les portes d'Arkinos [FIN]   Jeu 21 Aoû - 1:51

Luc était perdu dans ses penssées... Strall se disputait avec Martel dans sa tête et lui divaguait sur un océan de doute... Une discussion avec deux personnage énigmatique ... Un parle peu l'autre débite des phrases incompréhenssibles... Le ciel lui au moin est serein... Il est très expressif... Si seulement il pouvait être le ciel... Tant de question dans sa tête... Et les réponsses seuls les deux autres les connaissaient mais bien sûr ne voulaient rien dire... Il vit qu'elle regardait aussi le ciel... Puis quelques secondes après elle brisa cet instant de réflexion et dit d'une voix aussi monchalante que les phrases précédentes qu'elle n'avait rien fait de spécial... Rien fait de spécial sur Spilux? Décidément quand il ne savait rien de son interlocuteur c'était dur pour lui... Il commençait à en avoir marre de jouer avec une seul carte en main... Il n'en pouvait plus il détestait être dans une position d'ignorance... Il se dit serainement à soit même

*Qui est cette femme?*

Aussitôt Strall prit la parole et d'un ton aussi sec il lui dit:

<< Rhalalala si on été pas là... C'est Gabriel Mitsuki ignorant ... Faut te sortir plus souvent de tas planète de pommé à force de jouer au scientifique fou .... Et c'est La reine d'Arkinos... Même nous qui somme vieux on est à l'actu... >>

Luc gromela... C'est vrai qu'il sortait pas souvent et s'informait pas non plus... Il comptait trop sur Strall et Martel et il le savait... Mais c'étaient ses seuls amis et il ne pouvait en avoir d'autre... Il savait pourquoi Strall lui avait dit aussi rapidement... Vue que c'était une reine il allait maintenant plus s'approcher sous une forme qui lui profiterait... Il souffla un grand coup et puis la regarda avec un sourire forcé...Ce n'était pas le moment de parler de choses aussi triste... Pour la première fois de sa vie il se sentait normal... Puis vint une question à laquelle Luc sourit... Que faisait-il ici? Il la regarda un regard un peu divaguant et lui dit:

<< Je ne sais pas vraiment... J'étais venu pour apprendre... On m'a raconté tant d'histoire sur Spuilux depuis que je suis arrivé... En faite je ne voulais remercier personne... Je n'ai jamais vue quelque chose de beau chez moi à part la beautée qui se trouve dans le coeur des habitants de notre planète... Quand on m'a parlé d'une femme dont la beautée était supérieur à toute chose je voulais voire à quoi ça ressemblait... >>

Il sourit d'une manière ironnique... Il regarda à nouveau Gabriel... Elle ramassa une pomme Puis s'approcha à quatre pattes de lui... Avec une telle fatigue que l'on aurait cru qu'elle allait s'éffondrer en route... Elle là lui tendit.... Luc trop fatigué pour lever la main attrappa la pomme avec ses dent puis la posa à côté de lui ... Son chat aussi avait faim... Il lui sourit et aquieça de la tête... Il ferma un oeil et celui-ci devint bleu quand il le rouvrit... Puis une petite sphère d'eau sortit de la rivière avec un gros poisson à l'intérieur qui se débattait comme il pouvait... Il posa le poisson à côté du chat, celui-ci le tua avec une griffe aussi tranchante que son katanna... Il s'asseia plus loin et engloutit son poisson... Luc fit la même chose avec deux autres et les posa à côté de lui... Puis il referma son oeil bleu et une pupille rouge apparu...Le Poisson grilla sur place comme par magie... Puis il referma son oeil qui quand il le rouvrit avait reprit sa couleur innitial... Il dit à Gabriel Toujours couché:

<< T-as faim ? >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Mitsuki
Chef des dieux/Reine d'Arkinos
avatar

Féminin
Nombre de messages : 629
Age : 26
Nom de la créature : reinne
Réputation : 19
Date d'inscription : 19/07/2006

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Guerrière
Métier: Reine
Equipements:

MessageSujet: Re: Les portes d'Arkinos [FIN]   Ven 22 Aoû - 9:39




La jeune femme ne comprenait pas trop. Ce qu'il avait dit était contradictoire avec ce qu'il avait prononcer lors de leur première rencontre. Elle resta contre l'arbre. Attrappêr une pomme avec ses dents, était...un peu osé. Elle croisa ses jambes qu'elle ramena vers elle. Elle ne savait plus ce qu'elle voulais dire. Gabriel resta donc silencieuse et le regarda. Un événement rare se produisit devant ses yeux...pas ses pouvoirs, mes sa couleur de yeux qui avait changé plus de deux fois ! Etant espionne, Gabriel en déduisit très vite que chaque couleur de yeux correspondait à un type de pouvoir : en loccurence le bleu pour l'eau, le rouge pour le feu,...mais qu'en était-il du noir ?
Pour le moment elle n'avait pas assez d'indice pour faire le rapprochement avec d'autre personnalité. Après avoir fait grillé deux poisson, Luc lui en proposa. Il est vrai qu'elle venait de rentrer de voyage, mais elle n'avait pas le coeur à mangé. Elle répondit silencieusement :

-Non merci. Je donne ma part au chat.

Elle regarda ce dernier avec un petit air d'amusement. Il était en train de dévoiré son poisson...il devait avoir très faim.
Pour Gabriel, la venue de se Roi était encore un mystère. Etant la reinne de cette belle dimension, elle ne pouvait pas laisser entrer n'importe qui et de plus si ce n'était pas elle, des gens expérimenter dans le domaine l'aurait surement interpeler pour justifier sa venue ici un moment donné ou un autre. Certes tout le monde était libre d'entrer et de sortir, mais il fallait comme même un minimun de sécurité surtout après la fin de la guerre, car les rebelles couraient toujours.

- cette femme...vous l'avez vu ?

Gabriel était très décontracté. Elle regardait le paysage manquant qui s'offrait à elle et de temps a autre, elle jetait un coup d'oeil à Luc.
Gabriel se leva et tourna le dos a se roi. Elle voulais attrapper quelque chose dans cette arbre qui était vraissemblablement trop haut pour elle. En temps normal elle aurait sauté, mais là, elle ne voulait pas. La jeune femme dégagea son épée du foureau et dans un sifflement elle découpa une banche. Pourquoi ? La jeune femme se raissie et reprie sa position initial. Elle commença ensuite a retirer les feuilles qui poussait sur les cotés et avec une petite dague dasn sa botte, elle tailla tout simplement se bout de bois. Comme d'habitude, on ne savait pas ce qu'elle avait en tête et se qu'elle voulait faire avec ! Elle n'attendait pas de question de sa part et se consentra tout simplement sur son oeuvre.
Après que le bois fut taillé corectement et qu'elle avait le résultat qu'elle voulait, Gabriel commença a percer des trou très précis de part et d'autre du bois. On ne savait pas encore ce que c'était, mais il semblerai qu'il avait un forme rectangulaire avec des petite nuance. Elle faisait cela avec tellement d'agilité, qu'on avait l'impression qu'elle l'avait fait toute sa vie (c'est le cas ^^").
Après vingt minutes de travil, elle tendit l'instrument a cet étranger. C'était un Harmonica. En générale, ces instrument était fait avec du fer et des piece métallique.

- Le son est plus doux et plus puissant avec du bois.

Gabriel était la seule personne à les construire en matière de bois. Il n'en existait que trois pour le moment. C'était un instrument qu'elle construisait sur place devant les yeux de la personne à qui elle voulait le donner. Il suffisait simplement d'en jouer avec et elle venait. Mais elle ne le disait jamais. Elle laissait les gens en découcouvrir la propriété eux même. Les autres personne qui en posédait était...elle gardait le secret pour elle et ne le disait jamais.

-Prend le.



_________________

oO~Pars vite, mais revien tart~oO


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Tschirhart
Roi d'Arkinos
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Age : 23
Nom de la créature : Spilux
Réputation : 1
Date d'inscription : 21/05/2008

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Un être hybride
Métier: Roi
Equipements:

MessageSujet: Re: Les portes d'Arkinos [FIN]   Sam 23 Aoû - 1:31

Luc vit vite qu'elle regardait ses pupilles... C'est sûr qu'il ne fallait pas être devin pour voir et comprendre que un pouvoir était assigné à une couleur... Mais elle n'avait surement pas comprit qu'une couleur représentait un être... Strall était plus un rouge tâché de noir... Un être de passion tâché par la mort... Et Martel un bleu azur tâché de blanc ... Le calme provoqué par l'abstraction de bonheur... Toutes les personnes qui c'étaient interressé à ces deux là avait un avenir tragique... Il avait vue nombre de personnes qui les connaissaient avant et qui avaient fini dans la misère et le deuil... Portaient-ils le malheur sur leurs épaules ? Il carressa l'herbe humide du bout de ses doigts... Puis il vit que Gabriel voulait donner sa part au chat... Luc sauta dessu et fit comprendre au chat qu'ils couperaient en deux... Mais le chat bondit sur le poisson et essaya de lui reprendre en foutant des baffes sans sortir ses griffes sur le visage de Luc... Ils se battèrent comme des chiffonnier et finirent par lâcher tous les deux... Trop parresseu pour continuer ils tirèrent tous les deux sur une partie du poisson et le déchira et deux parties... Le chat avait la plus grosse part... Ils engloutires tous les deux leurs poisson avec une rapiditée étonnante... Puis ils reprennairent leurs sieste... Puis Gabriel l'interpela encore... Avait-il rencontré cette femme? Il se mit debout puis s'étira un bon coup et lui répondit d'une voix énèregique:

<< Heuuuu... Surement! C'est une belle journée j'ai même mangé du poisson d'Arkinos! Celui de Spilux a un goût de fer...>>

Il regarda à nouveau Gabriel... Elle lui tourna le dos puis coupa une branche sur l'arbre au dessu de leurs tête et entamma un traveau bizarre... Une flûte? Luc fit un sourire enjoué puis jeta son katanna en l'air, qui coupa net une petite branches... Une pomme lui tomba sur la tête mais il rattrappa son épée et là rangea dans son foureau noir ébène... Il prit le bois, puis ses pupilles passèrent bleues... Un petit filet d'eau vint alors de la rivière et s'enroula autour de son doigt... Puis d'un coup se gela sur place... Il commença à tailler des petits troues ainsi qu'une sortit et une entré pour faire passer l'air... Il ricanna et souffla dedans ... La flûte tordu fit une complainte qui réveilla son chat en sursaut... une sorte de gros "POUT" !Puis il se retourna et vit là main tendu de Gabriel devant lui qui tenait une sorte d'instrument à vent carré... Puis elle s'expliqua... Luc fit un sourire gamin puis le prit et le mit direct à la bouche pour souffler dedans... Il souffler frénétiquement de gauche à droite sans s'arrêtter... Puis il se stoppa et regarda Gabriel et lui dit d'une voix gamine:

<< Merci beaucoup j'ai toujours voulu, d'un instrument pour rendre plus joyeux ce vieux chateau morose... Tiens pour te remercier, c'est la couverture la plus confortable que j'ai jamais eu... Les motifs sont bizarre mais bon... >>

Luc mit sa main dans l'intérieur de son kimono et glissa sa flûte dans là couverture bien plié... Il lui tendit avec un air joyeux... Bien sûr cette couverture représentait beaucoup mais quand on reçoit un cadeau on doit offrir un autre en échange non? Il tendit là petite couverture verte avec ses motifs d'ours polaire et de flocons de neige...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Mitsuki
Chef des dieux/Reine d'Arkinos
avatar

Féminin
Nombre de messages : 629
Age : 26
Nom de la créature : reinne
Réputation : 19
Date d'inscription : 19/07/2006

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Guerrière
Métier: Reine
Equipements:

MessageSujet: Re: Les portes d'Arkinos [FIN]   Sam 23 Aoû - 4:28




L'Harmonica était un instrument de musique très spéciale. A ce que l'on racontait, il avait le pouvoir de ramener nos ancètre auprès de nous.
Il ne sufissait pas dans jouer pour les faire venir, mais il fallait le faire avec tout son coeur. De même pour Gabriel ! Si Luc en jouait sur sa dimension juste pour s'amuser avec, et bien cela ne servait a rien de se déplacer et de plus, le son ne parviendrai pas jusqu'a elle, donc il lui serait impossible de l'entendre. C'est pour cela que cet "Harmonica" était un grand mystère.
La seul personne qui avait reussis jusque là à l'appeller était son amant, alors qu'il était chacun a l'autre bout de L'univers ! Elle ressus la couverture que lui avait tendu le Roi de Spilux. Elle fut un peu surprise des motif gravé dessus, mais elle fut très heureuse et afficha un sourire chaleureux. Elle dit en riant :

-merci beaucoup.

Ce chat et cet homme étaient vraiment un couple comique ! La jeune femme commençait à les apprécier. Elle aussi avait passé une bonne journée. Elle tenait la couverture dans ses bras, car elle n'avait ni de sac et ne voulait pas non plus la posé par terre de peur de la salir. En rentrant au chateau elle le posera tout simplement sur son lit et la regardera longuement en repensant a aujourd'hui.

-Qu'aller vous faire à présent ?

Gabriel attendait tout simplement la nuit pour regagner son château, mais est-ce que ce roi allait repartir vers son chäteau ? Il avait peut-être beaucoup de chose a faire...
La jeune femme tendit sa main à ras du sol afin d'attirer le chat vers elle. Elle le prit ensuite sur ses genous et le caressa. Elle se douta que Ritz, son aigle royagle et son messager, serait jaloux, d'ailleur, il devait surement en train de la guetter en ce moment. Tant que Gabriel ne l'appelait pas, il ne venait pas se poser sur son épaule et restait a des kilomètre d'elle. Avec d'aussis bon yeux que les sien, il ne risquait pas de la perdre de vue.

-Si vous avez d'autre affaire par ici, je veux bien vous aider.

Pour la jeune femme, Luc ignorait toujour que c'était une reinne. En faite, elle ne savait pas qu'il était au courant...S'il avait d'autre devoir à accomplir sur cete dimension, ce serait avec un plaisir, qu'elle l'aiderai. Mais encore fallait-il que ce soit crédible !
Elle se releva a son tour et marcha un peu afin de se dégourdir les jambes sans s'éloingner d'eux. Elle s'arrêta afin et regarda droit devant elle. A quoi était-elle en train de penser ?



_________________

oO~Pars vite, mais revien tart~oO


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Tschirhart
Roi d'Arkinos
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Age : 23
Nom de la créature : Spilux
Réputation : 1
Date d'inscription : 21/05/2008

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Un être hybride
Métier: Roi
Equipements:

MessageSujet: Re: Les portes d'Arkinos [FIN]   Sam 23 Aoû - 8:51

Luc s'amusait toujours avec l'instrument dont il venait d'oublier le nom... Il commença à mémoriser les notes d'après le son et commença à entammer un petit refrain... Strall trépignait d'impatience... Il voulait s'en aller mais Luc voulait règler quelques affaires avant... Mais si il continuait à garder Strall comme ça il allait bientôt se libérer et en faire à sa guise... Il sentait déja un légé picotement dans son oeil gauche. Luc entortillait ses doigts autours de ses cheveux avec un air troublé... Quelques perles de sueures goutaient de son visage... Il commencait à avoir froid... Puis elle vit Gabriel être contente de son cadeau... Il reprit un peu son calme et sourit à son tours. Elle le remercia avec un sourire sympathique... Il vit son chat devenir un peu frustré et s'éloigner un peu de lui... Fallait vraiment qu'il laisse sortir Strall ... Et il le connaissait... Plus il le gardait enfermé en lui plus il était dangereux et incontrolable... Igor avait faillit perdre la vie une fois... Mais Luc savait qu'une reinne devait bien savoir se défendre, cela le rassurait un peut . Gabriel prit dans ses bras le chat... Pendant un instant l'idée d'être à sa place lui éfleura l'esprit... Il détourna la tête et toussota un coup un peu gêné... Puis Gabriel le questionna à propos de son emploi du temps... Luc rétorqua d'un ton assé mal à l'aise... Il se tripotait les mains et suait ...

<< J'... Je ... Je pensse que je vais réster camper ici et irais règler quelques affaires dans le palais demain... >>

Il était à bout... Il allait bientôt lâcher la bête...Il ne perçevait plus rien et il ne perçevait plus la présence de Gabriel... Confus... Il ne pouvait rien faire... Puis Gabriel lui demanda si elle pourrait l'aider dans ses affaires... Elle le verrais demain... Si elle voulait l'aider qu'elle parte... Strall n'était pas comme Martel qui peut réster sans se manifester pendant des mois... Mais Strall doit au moin se manifester sous sa forme complète une fois par jour et cela posait beaucoup de problèmmes à Luc... Bizarrement il voulait absolument sortir...Puis ce que voulait Luc se réalisa ... Gabriel se leva et fit quelques mètres pour se dégourdire les jambes.... Luc voulu se lever pour fonçer courir vers le lac mais trop tard... Son corps était déja prit dans se piège infernal... Il ferma les yeux et ils réaparurent couleur sang...

<< Luc... Je vais te le répéter pour la vingtième fois... >>

Il sortit un vieux sabre courbé en forme de croc de serpent du kimono qui soudain s'enveloppa de flammes... Il fonça vers Gabriel et sauta pour atterrir violement derrière elle... Un cercle de flamme entourra les deux personnes et Strall leva son katanna dans les airs et l'abaissa violement vers Gabriel et cria:

<< Luc Tu n'appartiens qu'à nous ! >>

Du sang se répendit sur le kimono de Luc... Son chat était caché dans un arbre et attendit en miaulant une complainte... Luc Avait sa pupille gauche qui était redevenu normal... Il avait prit la lame de l'épée de Strall dans sa main maintenant ensanglanté et se l'était planté dans le bide... Il connaissait l'anatomie et savait bien que ce n'était pas un point très grâve si il était touché mais très douloureux à tel point qu'on était paralysé... Luc sourit et dit d'une voix calme et sereine, un chuchotement à peine audible:

<< Je ne vous appartiens pas comme vous ne m'appartenez pas... >>

Ses yeux roulèrent dans leurs orbites puis il tomba sur le dos... Le sabre se conssuma et partit en cendre... Il eu juste le temps de prendre dans sa poche l'instrument que lui avait donné Gabriel avant de perdre conscience...

* Abruti vois ce que tu as fait!*

* Luc est à nous il ne doit pas nous trahir! *

* Souviens toi que c'est de notre faute si.......*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Mitsuki
Chef des dieux/Reine d'Arkinos
avatar

Féminin
Nombre de messages : 629
Age : 26
Nom de la créature : reinne
Réputation : 19
Date d'inscription : 19/07/2006

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Guerrière
Métier: Reine
Equipements:

MessageSujet: Re: Les portes d'Arkinos [FIN]   Dim 24 Aoû - 4:09




Lorsqu’elle entendit que Luc passera peut-être au château pour régler des petites affaires, La jeune femme sourit en lui disant qu’il se croiserait peut-être là-bas, sans lui dire qu’elle était la reine.
Le dos tourné, elle observait le soleil qui se couchait. Les rayon de soleil transperçait le ciel tel des porte qui s’ouvre…C’était extrêmement joli a regarder, mais en même temps quelque chose de fantastique. Soudain, elle sentis une terrible aura meurtrière derrière elle. Luc ? Non pas possible ! Elle n’avait jamais sentie une aura comme ça chez lui…qui cela pouvait bien être ? Pourtant il était le seul qui pouvait se trouver ici et elle ne sentait qu’une seule aura. Se pourrait-il qu’il est caché son aura depuis tout se temps pour enfin profiter de l’occasion pour l’assassiner ? Gabriel comprenait très vite les situations et déduisait tout ça en quelque seconde, mais elle n’avait plus le temps car cet homme s’approchait d’elle à une vitesse folle. Elle se retourna en dégainant son épée et l’attendait sur place. C’était bien lui, c’était Luc ! Elle pensait s’être fait un ami…Elle l’avait jugé différents des autre personnes…mais en fin de compte c’était tous les même ! Voila ce qu’il en coûtait de faire confiance au personne…Gabriel ne lui en voulait pas beaucoup, mais elle s’en voulait plus à elle-même ! Car elle était trop gentille !
Le Roi de Spilux prononçait des mots incompréhensibles ! A qui parlait-il ? De toute façon, la jeune femme l’attendait de pied ferme avec le regard furieux d’avoir été trahis…mais…Que se pensait-il ? Le voilà qu’il s’était planté la lame dans son ventre…Elle ne fit pas attention à se qu’il disait. A qui parlait-il ? Gabriel restait en position de combat : l’épée prêt à coupé et le dos droit avec la tête haute, elle restait calme pour mieux anticiper le danger. Même si son adversaire saignait, Gabriel ne bougea pas. Elle voulait d’abord éclaircir quelque chose qui lui paraissait très important ! Elle se souvenu soudainement de la dernière fois que Luc lui avait fait une démonstration de ses pouvoirs en faisant grillé les poisson devant elle. Comme avait-elle pu passer à coté de ça ! A chaque fois qu’il faisait usage de son pouvoir, Il n’avait pas la même aura. C’était comme ci, il y avait une autre personne complètement différente qui apparaissait…Pourtant lorsque les autre font appelle à leur don, leur atmosphère (aura) était inchangé ! Elle avait été tellement captivée par la couleur de ces yeux, qu’elle n’avait pas fait attention à ce détail.

Gabriel resta sur place, jusqu'à ce que Luc s’écroule devant elle…Elle ne sentait plus cette horrible aura meurtrière qu’il avait, il y a un instant. Elle s’approcha de lui et le regarda quelque instant. Il avait l’aire serein…Etait-il schizophrène ?
La reine rangea son épée dans son fourreau et s’agenouilla devant lui en l’inspectant. La blessure qu’il s’était faite était dangereuse. Si elle le laissait comme ça, il risquerait de perdre énormément de sang et d’en mourir…ou peut-être pas. Elle sifflota dans les aires et le son se répandit comme un écho à des millions de kilomètre autour d’eux. Deux minute plus tard, un magnifique chevale ailée fit son apparition. Cette jument s’approcha de Gabriel en lui tendant son museau afin de lui souhaiter la bienvenue. Cela faisait plus d’un an qu’elles ne s’étaient pas vues et elle exprima sa joie en sortant des sons quelque peu chaleureux. Gabriel se leva afin de lui caresser la tête et lui répondit :

- ça faisait longtemps Santana.

La licorne regarda l’homme qui se trouvait au pied de sa maîtresse et cette dernière lui dit qu’il fallait le transporter jusqu’au château…Mais avant tout qu’il fallait lui apporter les premier soin. La jeune femme était guérisseuse. Mais ses dons lui enlevaient beaucoup trop d’énergie. C’est pour cela qu’elle le guérirait qu’a moitié et non entièrement car elle n’aimait pas non plus abuser de ses pouvoirs et s’en servait qu’en extrême urgence. Elle posa ses deux mains au dessus de sa blessure. Un jet de lumière apparue que cinq minutes plus tard le temps de concentration. Lorsqu’elle était s^r d’avoir arrêter l’hémorragie, elle posa le corps inerte sur le dos de sa jument (me demander pas comment elle à fait) et s’apprêta à monter a son tour…mais quelque chose tomba des main de Luc…C’était l’Harmonica qu’elle lui avait offert il y a peu de temps. Elle le regarda avec un air triste. De toute façon il fallait bien qu’il s’explique sur ce qu’il s’était passé ! Elle mis l’objet dans sa poche et monta sur le dos du cheval. Cette dernière courut à toute vitesse droit devant elle…Mais il y avait un MUR ! Au dernier moment elle s’envola perpendiculairement au sol et peu de temps après ces trois là se retrouvèrent dans le ciel. Ils partaient en direction du château !



_________________

oO~Pars vite, mais revien tart~oO


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Tschirhart
Roi d'Arkinos
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Age : 23
Nom de la créature : Spilux
Réputation : 1
Date d'inscription : 21/05/2008

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Un être hybride
Métier: Roi
Equipements:

MessageSujet: Re: Les portes d'Arkinos [FIN]   Dim 24 Aoû - 11:08

Noir... La noirceur du rêve... La beautée repoussé. Le mal se cachant derrière un fourré sauvage... Les fauves derrière une porte... Une trape te menant dans un endroit que les hommes surnommes "cauchemard".
Penssez vous seulement qu'un être puisse survivre dans un monde comme celui-ci? Seul les plus vils créatures peuvent vivre dans ces tréfonds... Emprisonné dans l'esprit pendant des heures et qui ne peuvent faire surfaces qu'à une certaine heure... L'heure du cauchemard avait sonné pour une certaine personne... Mais savez vous ce qui se cache derrière le cauchemard? La réalitée... Luc se trouvait dans une sorte de grande prairie verte... Il regarda au loin... Tout était plat... Il regarda l'herbe... Elle semblait lui sussurer des paroles douces et chalereuses...Il sentit un souffle derrière lui, suivit d'un ricannement de gamin... Il se retourna brusquement et se retrouva dans une vieille église délabré... Il regarda les paroies de l'église avec stupeur... Elles étaient couverte d'un sang dégoulinant... Au centre sur un petit autel qui aurait normalement du acueillir les bambins pour les faires baptiser une ombre... Un grand katanna à la main et une balance de l'autre... Puis une personne sortit des banc de droites pour se positionner devant l'ombre... Il déchira ses vêtements et montra son torse à la créature... Celle-ci grimaça... Ses dents blanches se distinguaient du reste de son corps ... Il fit un mouvement bref et ouvrit le torse de l'homme ... Du sang tapissa le mur mais bizarreme,nt le sang semblait traverser l'ombre... Puis d'un côté de la balance se trouvait le coeur de l'homme... Le monstre s'approcha du visage de l'homme et comme pour l'embrasser tendit ses lèvres... Mais au lieu de les coller aux siennes il aspira d'un coup... Une sorte d'aura bleue vint alors sortir de la bouche de l'homme et rentrer dans celle de l'ombre... Il s'éloigna et recracha l'aura sur l'autre partie de la balance... Il tendit celle-ci puis dit d'un coup:

<< Coupable! >>

Il cru entendre un "slurp" et l'épée vint alors s'abbatre sur l'homme.... Il tomba par terre dans une marre de sang.... Luc resta impassible... Puis un grand claquement de porte se fit entendre derrière lui... Il se retourna brusquement et vit dans la lumière extérieur l'ombre de la créature... Luc s'approcha dégainna son, sabre et le lui mit sous sa gorge... La créature sortit le sien et le mit sous celle de Luc... Les deux katannas étaient identiques... Luc le regarda et dit:

<< Qui es-tu? >>

<< Je suis ton passé et ton avenir... Je suis plus que ton cauchemard... Je suis la réalitée... Je suis... >>

Il réstèrent ainsi pendant quelques secondes dans la même position puis il acheva sa phrase:

<< Je suis toi >>

Luc poussa son katanna et le décapita... De l'ombre sortit un brouillard épais qui l'enveloppa... Il traversa la brume et se retrouva devant un jeune garçon... C'était Luc mais avec trois ans de moins... Il sourit puis ouvrit les yeux... Ceux-ci étaient blancs... Luc le regarda le visage crispé... Puis il sortit les mains de son dos... Dans ses mains il tenait d'un côté Martel et de l'autre Strall... Luc se précipita sur lui mais il tomba dans un gouffre... Il se réveilla en sursaut sur le dos d'une créature blanche... Toujours un rêve... Il regarda autour de lui... Ils volaient? Il s'accrocha au cavalier en versant quelques larmes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Mitsuki
Chef des dieux/Reine d'Arkinos
avatar

Féminin
Nombre de messages : 629
Age : 26
Nom de la créature : reinne
Réputation : 19
Date d'inscription : 19/07/2006

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Guerrière
Métier: Reine
Equipements:

MessageSujet: Re: Les portes d'Arkinos [FIN]   Lun 25 Aoû - 12:10



Gabriel le tenait afin d’éviter qu’il tombe dans le vide. Elle susurra dans l’oreille de son cheval : « plus vite… ». Il n’y avait pas de temps à perdre. De plus elle ne remarqua même pas les larmes de cet homme, elle était plutôt concentrer sur la voie à suivre.
Après quelque minute, on voyait enfin la masse de terre qui soulevait son château dans les air. A une vitesse phénoménale, esquivant les obstacles sur son chemin, Santana survolait les nuages comme un bateau qui naviguerai sur la mer. Elle regardait le corps de Luc…Elle ne savait pas qu’elle sentiment elle devait choisir entre celui du dégoût ou de la stupeur. Le mieux pour elle était de ne rien éprouver. Etant un dieu, elle devait accomplir son devoir. Elle pourrait même guérir ses pires ennemis s’il le fallait !
Ils étaient enfin arrivés. Dans un bref coup d’ailes, elle atterrie sur le balcon de la chambre de la reine. Santana émis un bruit de satisfaction enfin de montrer a sa maîtresse, qu’elle avait accomplis sa mission avec succès. Gabriel lui souris, puis descendis de son dos. Personne n’était encore au courant de son arrivé, enfin…personne ne devait le savoir, mais comme elle s’y attendait Michael, le jeune Séraphin de la colère l’attendait sur le seuil de la porte les bras croiser. Il avait dû l’attendre nuit et jour en train de guetter son arriver. Il s’inclina entièrement en lui souhaitant la bienvenu au château et s’occupa de corps du jeune homme. Comme à son habitude, il ne posait pas de question sur l’identité des personnes. Il alla directement le poser sur le lit de la reine puis s’écarta de lui.

- Où sont Daniel et Hariel ?
- Partis se reposer en forêt, ma reine.

Cela faisait longtemps que ces deux là ne s’était pas vu, mais la jeune femme ne voulais pas parler plus longtemps. Sans lui dire quoi que se soit, se dernier sortie par le balcon et sauta dans les air. Cela avait toujours été un mystère, mais Gabriel se demandait comme les Séraphin pouvait savoir se qu’elle voulait alors qu’elle n’avait pas encore ouvert la bouche. La rumeur disait qu’ils étaient lié à elle par la nature…Gabriel retourna à son blesser et le regarda. Elle retira son kimono afin de mieux observer la blessure. Bien entendu, elle n’osa pas enlever son vêtement jusqu’au bout, elle se contenta que du torse qui était bien amoché. Comme la dernière fois, elle posa une main au-dessus de sa blessure, mais à la déférence, son autre main alla se poser sur le front de Luc. De l’eau ? Non. C’était comme des âmes bleues qui flottaient autour des deux corps. Le vent qu’elles créaient sur leur passage était doux et chaud. Il ne pouvait qu’être apaisant. La blessure se referma a vue d’œil, mais à une vitesse réduite par rapport à la normal. Si elle se surmenait trop, elle pourrait y passer ! Se n’était pas un pouvoir avec lequel on pouvait s’amuser à volonté, mais après cette opération elle aurait besoin de repos. Ces âmes s’envolèrent en hurlant vers le ciel et disparurent. Elle avait enfin fini…Elle prit le seau d’eau que Michaël lui avait préparer avant de partir et épongea le corps froid de Luc afin de nettoyer tout se sang. Même si elle avait complètement refermé la blessure, le sang lui, ne disparaissait pas.
Son corps était maintenant propre tandis que l’eau de la Bassine avait viré au rouge. Gabriel le regarda quelque instant. Quel âge avait-il ? Pour un samouraï et autant de pouvoir, il était bien jeune.

- Vous devriez vous reposez.
- Tu n’étais donc pas parti…dit-elle en touchant les cheveux de Luc.
- Comment le pourrai-je alors que vous êtes seule avec cet homme.
- …
- Je vais m’occuper du reste.

Gabriel s’écarta du lit et partis s’asseoir en tournant le dos aux deux hommes en regardant le paysage qui s’offrait à elle. Cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas contemplé ce magnifique panorama. Pendant ce temps, étant donné que Michaël était un homme, il n’avait aucune gêne de tout lui retirer. De plus, il n’allait pas laisser un vêtement remplis de sang sur lui. Gabriel ne voyait pas ce qu’il se passait, mais le connaissant, il l’avait sûrement habillé d’un vêtement propre et couvert pour ne pas qu’il attrape froid. La jeune femme sentis ses pupille se fermer…mais comme elle savait que Michael veillait sur elle, elle n’avait pas d’inquiétude a se faire. Elle ferma les yeux, emporter par la fatigue, et laissa tomber son bras sur ses genoux. Le Séraphin retourna sur le balcon et resta discret.



_________________

oO~Pars vite, mais revien tart~oO


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Tschirhart
Roi d'Arkinos
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Age : 23
Nom de la créature : Spilux
Réputation : 1
Date d'inscription : 21/05/2008

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Un être hybride
Métier: Roi
Equipements:

MessageSujet: Re: Les portes d'Arkinos [FIN]   Lun 25 Aoû - 13:03

Luc avait essayé de ne pas se rendormir mais quand il vit où ils étaient il faillit déglutire et se rendormit ... Il aurait utilisé le pouvoir de soin de Martel mais il était à demi conscient... Et appeller un des deux demandait beaucoup de maîtrise de l'esprit et concentration... Il était revennu dans ce monde obscure... Mais cette fois-ci le paysage était différent... Il était dans son château... Sur son trône... Et devant lui Se trouvait le même garçon que précédement... Celui-ci sourit et s'inclinna légèrement... Luc reprit ses esprits... Il avait surement du vouloir parler avec lui d'égal à égal... Il avait choisi le château pour le rassurer donc il voulait obligatoirement vouloir qu'il ne se sente pas troublé et qu'ils puissent parler en toute sécuritée... Le garçon aux yeux blancs lui sourit et d'une voix rauque lui dit :

<< Nous pouvons enfin parler Moi... Quel immaturitée... Je ne penssais vraiment pas devenir comme ça après ça... Tu pleures même devant une femme. Laisse moi rire ! Tu n'es en aucun cas mûr... >>

Luc le regarda intrigué et puis toucha son katanna pour se rassurer... Il le regarda droit dans les yeux puis se leva avec un air très sûr de lui... Il avança doucement vers le garçon et tourna autour de lui... Il se dirigea vers la porte avec un pas monchalent puis l'ouvrit... Comme il le penssait... Derrière la porte il y avait le vide... Les étoiles... Le néant... Du vide dans riend du tous entouré de quelque chose de creux... Il se retourna et dit d'une voix forte et osé:

<< Seul l'adulte est l'être le plus idiot... Il cache ses sentiments et joue avec les gens... Je préfère réster immature toute ma vie que de grandir trop vite... Dis moi mon Moi que veux tu dire par après ça?!
- Je dois reconnaitre que tu es malin... J'ai pu t-observer pendant pas mal de temps... Dis moi tu connais les contes où le héro est habité par une sorte de démon? Là c'est pareil mais tu tourne à l'envers ...>>

Le gamin semblait lui aussi sûr de lui... Que voulait-il dire par à l'envers? Ce personnage était tout aussi énigmatique que lui... Il avait pas mal lu de contes en effet... Puis il se souvenna alors d'une chose... Il devait flotter dans les airs en ce moment non? Il devait faire peine à voir... Même la petite fille au coeur le plus pure aurait eu peur d'un tel mouchoire... Luc sortit son katanna doucement du fourreau puis s'approcha doucement du jeune garçon avec un souplesse féline dans les jambes... Il fit tournoyer son épée autour de lui. Un petit jet de sang partit par terre... Il s'était écorché avec la lame... Luc regarda le sol puis sourit à son tour... des petits arcs éléctriques l'enveloppèrent et bietôt une boule difforme fonça sur le gammin... Celui-ci Sortit son propre katanna et stoppa l'étrange sphère...Une vieille odeure de crâmmé s'éleva... Ce n'était pas vraiment un rêve... et ce n'était pas vraiment la réalitée... C'était le néant...

<< Tu comprend vite... Ici nous somme dans le gan'... Un dieu qui a la possibilité de créer la vie ici serait dans son paradis;... Moi j'ai un service à te demander... Tue la... Tu est moi non? Tu dois avoir les mêmes idées que moi non?>>

Luc sourit dégouté mais enchanté... Cet imbécil lui avait donné sa porte de sortie... Cet homme... Il était lui il y a trois ans... Il y a trois ans il ne se souvenait plus... Il y a trois ans il y avait Strall et Martel... Il y a trois ans il y avait le début du cauchemard... Luc prit son katanna et le rengea dans son fourreau... Il ouvrit brusquement la porte... Il regarda intenssément le vide et d'un coup une sorte de petit chemin verdoyant s'offrit à lui... Il marcha sans se soucier du garçon... Il n'avait qu'à créer une porte entre ici et là bas ...cette expression le faisait sourire... Le garçon n'objecta pas mais lui dit d'une voix nazilliarde:

<< Etagère trois allé cinq volume dix... N'oublie pas, et pensse à ce que je t'ais dis... Mon Moi... >>

Il serra les dents puis se réveilla comme si il était résté en apné... Il regarda autour de lui... Son kimono était tâché de sang déposé sur une chaise à côté et son katanna était adossé au mur... Stressé il se regarda... Il ne pouvait pas se poser des questions sur le comment et pourquoi il était là... Il sauta sur son kimono couvert de sang l'enfila et prit son katana et l'atacha dans son dos... là porte était fermé... Il regarda dehors... Nuit noire... Luc sourit puis sauta de la fenêtre... Il se ratrappa sur une pierre ... Comme il le penssait... On dirait que quelqu'un avait déja utilisé le même chemin...Il aperçu un petit balcon au loin... Il se concentra et ferma son oeil gauche qui réaparu bleu... de l'eau apparu comme par magie de ses mains et il la jeta sur tous le long du mur jusqu'au balcon... Luc se précipitta vers celui-ci... Il atteignit le bord et vit deux personnes... Gabriel et un autre... Un ami? Il prit un visage sérieu mais pas pour autant menacant... Il se mit accroupi sur le rebord de celui-ci et dit:

<< Y a t-il un bilbiothèque dans ce chateau?! >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Mitsuki
Chef des dieux/Reine d'Arkinos
avatar

Féminin
Nombre de messages : 629
Age : 26
Nom de la créature : reinne
Réputation : 19
Date d'inscription : 19/07/2006

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Guerrière
Métier: Reine
Equipements:

MessageSujet: Re: Les portes d'Arkinos [FIN]   Dim 28 Sep - 6:44




Gabriel se réveilla peu de temps après. Elle n'avait pas beaucoup dormi.
Elle se retourna vers le lit, Luc dormait toujours et il semblait faire un cauchemart car des petite sueur froide coulait sur son front. Elle se leva et alla a son chevet en épongaent la sueur. Elle se demandait a quoi il pouvait bien rêver...Elle se retourna et vit Michaël sur le balcon...Il n'avait pas bouger depuis tout à l'heure. Elle partis le rejoindre et resta a coté de lui en regardant le coucher du soleil.
Le Séraphin semblait mal à l'aise, mais il restait tout de même serain tel que la nature l'avait conçu. Gabriel adorait regarder son visage : Il était beau et était bien mature. Elle était contente d'avoir a son service les sept Séraphin...Mais pour le moment elle ne contrôlait que trois Séraphins.

- Vous devriez aller vous reposez, lança t'elle a Michaël

Il devait être fatiguer a force de rester constament debout sur le balcon, mais cela ne seblait pas le géner le moin du monde. La nuit était tombé très vite et le ciel était a présent noir.
Les deux jeunes personne discutait encore sur le balcon. Leur conversation était vague, mais ils semblaient parler des deux autre Séraphin qui était partis en forêt pour leur entraînement. Gabriel ne sait plus coment, mais leur conversation dérivèrent sur Luc qui ne s'était toujours pas réveillé.
Ce Roi n'inspirait pas du tout confience à Michaël. Il venait de conseillé a la reinne de le faire partir dès qu'il se reveillait.

-Est un peu de respect à l'égart de mes invité.

La jeune femme s'était véxé et n'avait pas du tout apprécier le fait que Michaël le mette en garde sur Luc. Ce dernier s'était de suite excuser en faisant la révérance. Il était sur le point de partir afin de ne pas trop imposé sa présence sur ce balcon, mais au même moment une silhouette arriva a vive allure vers eux. Gabriel reconnu Luc qui venait probablement de se reveiller, tandis que Michaêl avait remis a plutard son départ et dévisageait le nouvel arrivant.
Ce Roi venait de lui posé une question bien étrange : une bibliothèque a cet heure-ci ? Qui irait dans un tel endroit en pleine nuit. Le fait qu'il le dise aussi directement la déstabilisa un peu et répondit qu'elle en avait bien une. Mais pour cela il fallait dscendre au rez de chausser.
Gabriel en profita pour le regarer...il avait remis ses ancien vêtement taché de sang, alors qu'elle lui avait préparer de linge propre. Peut-être était-il attaché a se Kimono.

- Suivez moi, je vais vous accompagné.

Elle passa devant lui en jetant un coup d'oeil au Séraphin qui restait calme, mais elle sentait en lui un entiment de mécontentement. Peut-être devrait-elle faire comme il lui avait conseillé...mais elle ne percevait , pour le moment, aucun danger. Ainsi préféra t-elle le mener a sa destination voulu. Comme elle s'en douta, Michaël préféra s'en aller et alla dans la direction opposé. Il sauta par le balcon et disparut, de son coté la jeune femme sortit par la porte de sa chambre accompagné par Luc.
Les couloir était sombre, mais les chandelle éclairaient assez biezn leur passage. Ils pouvaient donc marchait sans avoir le risque de trébucher.
Soudain une question titilla la reinne :

- Que chercher vous ?




_________________

oO~Pars vite, mais revien tart~oO


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Tschirhart
Roi d'Arkinos
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Age : 23
Nom de la créature : Spilux
Réputation : 1
Date d'inscription : 21/05/2008

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Un être hybride
Métier: Roi
Equipements:

MessageSujet: Re: Les portes d'Arkinos [FIN]   Mar 30 Sep - 4:37

Luc katanna en main se trouvait juste devant le Séraphin... C'était lui qui l'avait soigné? Il s'en foutait un peu de toute manières. La façon troublante du jeune garçon de dire cette suite de mots et chiffres... Dès qu'il c'était réveillé... Il savait de quoi il voulait parler... C'était l'allé l'étagère et le numéro du livre... Dans un mouvement déconcertant il faillit tomber en arrière... La fatigue le gagnait mais il craignait que si il s'endormait l'enfan le ratrapperait et ce qu'il cherchait disparaiterait... Il se sentait errer dans les couloirs du temps... Comme si l'homme qu'il était n'avait jamais existé... Comme si il n'était qu'une pièce de lui même... Une simple pièce d'un puzzle... Martel et Strall ne disait mot... Ils le savaient... Ce qui se passait, n'était pas de leur faute mais ils continuaient sur la voie du menssonge... Lui qui avait toujours été honnète et avait fait passer sa justice avant tout... Il se trouvait pire qu'une vieille chausette oublié dans un tirroire... Honteux de lui même... Se présenter ainsi devant une reine... La terre se frigorifiait sous ses pas... Et une chaleure constante se dégageait de lui... Il puait le sang et même son chat s'éloignait... Le Séraphin s'en alla le laissant... Il semblait ne pas l'aimer... Lui non plus de toute façon... Il avait la tête d'un être supérieur... Presque en bousculant tout sur son passage il suivit Gabriel qui lui montrait le chemin... Sans un mot il continuait à avancer... Son chat le suivait plus loin... Ils franchirent plusieurs arches de pierres et plusieurs portes... Il faisait froid dans cet endroit... Il se cognait les pieds et failluit tomber de fatigue à plusieurs reprises... Gabriel finit par lui demander ce qu'il cherchait... Il s'arrêtta un moment et lui sourit... Une ambiance morbide entourait le couloir... Soudain comme si il était appelé par une chose il bondit sur la porte à sa droite et l'ouvrit violement... Des dizaines d'étagères ... Luc ne perdit pas de temps et s'attela à la tâche... Il fonca droit devant lui... La chose l'appelait... Il tourna violement et se prit un tabouret... Il tomba et tomba nez à nez avec l'étagère qu'il cherchait... Il passa ses doigts sur les rebords des livres et en chopa un ... Il l'ouvruit brusquement et le feuilletta... Son visage se figea dans un sentiment d'angoisse... Il sagissait d'un conte pour enfant... La dernière page parlait d'une théorie douteuse...
Luc débita les phrases à voix haute à une allure folle...

<< La théorie de la faucheuse... Un léger choc éléctrique situer entre les deux émisphères du cerveau pourrait diviser la personnalitée en deux parties... Comme si le cerveau était fauché en deux l'esprit aussi... Né alors deux personnalitées complètements parallèles... Celle qui prend le dessu reste encore inconnu... Nous attendons le résultat des expériences... >>

* Tu vois... Je ne t-avais pas mentis... Vois tu... J'étais en mauvaise posture et il fallait que je change complètement de manière de pensser... Tas justice m'a beaucoup aidé Luc... Mais sache que maintenant je veux reprendre mon corps... *

Luc envoya voler le livre au loin et se tint la tête les yeux exorbités...

-laissez moi... Laissez moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Mitsuki
Chef des dieux/Reine d'Arkinos
avatar

Féminin
Nombre de messages : 629
Age : 26
Nom de la créature : reinne
Réputation : 19
Date d'inscription : 19/07/2006

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Guerrière
Métier: Reine
Equipements:

MessageSujet: Re: Les portes d'Arkinos [FIN]   Mar 7 Oct - 0:32





Gabriel n'avait rien compris a la situation qui venait de se dérouler devant ses yeux. A peine lui avait-elle posé la question qu'il sauta sur la porte d'entrer de la bibliothèque dans un était presque d'inconscience. Evidement, La jeune Reine ne resta pas sur place et le suivit en courant sur les étagère du haut...elle en avait l'habitude a force de jouer dans ce lieu lorsqu'elle était petite. Elle le regardait s'agiter en bas et soudain...il trébucha...Il fallait s'y attendre en courant ainsi dans le noir.
Gabriel s'était arrêtez et l'observa de son perchoir, tandis que Luc s'était deja remis sur pied en prenant dans ses main un livre : "La théorie de la Faucheuse" ? Que voulait-il faire avec se livre ? Etant donné que cette bibliothèque était son terrain de jeu, gabriel connaissait bien chaque livre, mais elle ne connaissait pas le lien qui le liait a Luc.
Cet homme était de plus en plus suspicieux et bizarre. Ces agissement n'avait aucun rapport et il ne semblait pas dans ses était normal. La jeune femme sauta afin d'atterrir sur le sol et partis tranquillement chercher le livre qu'il avait envoyer. Elle le rammassa doucemment et retira la pousière qu'il y avait dessus. La chose dont elle detestait le plus était qu'on ne respecte pas les livres, car c'étaient une source importante d'information que l'on devait a tous prit conserver. Elle se dirigea vers Luc qui semblais très mal en point. Avec sa voix calme et habituellement douce elle dit :

- Alalala...Vous auriez dû restez coucher comme je vous l'avez conseillé.

Elle savait très bien qu'il n'était pas dans son état normal, mais elle faisait exprêt de ne pas hausser la vois et de plus, elle avait horreur de s'enerver et d'en venir a la violence : elle était trop gentille et elle le savait. Mais cela ne voulait pas dire qu'elle ne savait pas se battre ou même se défendre !
Gabriel voulais bien le soigner, mais elle ne connaissait pas son diagnostic, donc il était impossible de savoir où fallait-il qu'elle concentre son énergie pour le soigner. De plus sa demmandait beaucoup trop d'énergie, alors vallait mieux ne rien tenter. Mais il y a une chose qu'elle pouvait faire; calmer sa douleur. Elle ne savait pas s'il était en train de souffrir ou pas, mais cette incantation permettait de garder les gens dans un état stable pendant un moment ! N'oublions pas que Gabriel contôle les incantation de la médecine !
Elle s'approcha de Luc et posa sa main sur son front. La première fois, sa main fut violement repousser, mais elle tenta une seconde fois en resitant un verset si doux qu'elle mettait de suite son patient dans un état de stabilité.

- Et bien...Que vous arrive t-il ?

Elle ne posa la question que lorsqu'elle se fut assurer qu'elle aura une réponse concrête et claire ! Cet homme avait plusieur visage : tantot il se montrais gentil, tantot blagueur et...parfois violent ! Son cas n'était pas à exclure et elle se demandait toujours se qui l'avait mit dans un état pareil...? Elle ne connaissait pas ses réélle intention et elle repenssa soudainement à ce que Michael lui avait dit : " ne pas se fier a des étranger". Elle se demanda si elle avait bien fait ou pas, tout compte fait, de l'emener ici. En plus un roi !? Elle retira sa main du front de Luc espèrant avoir calmer sa "douleur"...la suite des évènement étaient encore une énigme et seul le destin possédait la clé !




_________________

oO~Pars vite, mais revien tart~oO


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Tschirhart
Roi d'Arkinos
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Age : 23
Nom de la créature : Spilux
Réputation : 1
Date d'inscription : 21/05/2008

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Un être hybride
Métier: Roi
Equipements:

MessageSujet: Re: Les portes d'Arkinos [FIN]   Sam 15 Nov - 9:25

Il n'entendait pas. Il n'arrivait pas à enttendre. Il agitait ses mains dans les airs en décrivant des arcs de cercle. Comme si des insectes le tourmentait. Il était donc le fruit d'une experience? Il l'avait pratiqué sur lui même? Il comprenait... il était mauvais, c'était un homme mauvais quelqu'un qui voulait diriger et détruire. Son chat vint se blottir contre lui pour le rassurer. Ses mouvements se stoppyèrent un moment puis son regard reprit ses couleures. Il regarda avec amertume la jeune femme. Elle semblait vouloir le rassurer mais elle semblait bien comprendre qu'il était fou à lier. Elle enleva sa main de son front. Une odeure de sang se répendait dans la salle. Luc avait sortit son katanna et serrait fermement la lame dans sa main. Son autre lui semblait vouloir le faire souffrir. Il se releva brusquement puis avec un pas chancelant comme un ivrogne se traîna jusqu'au balcon de la bibliothèque. Il se mit sur le rebord puis sembla reprendre alors ses esprits. Il se mit debout sur le rebord le vent soufflait ses cheveux sur le côté. Mais un phénomène étrange se produisait encore. Les pupilles de Luc partaient de haut en bas à une vitesse folle jusqu'à ce qu'elles se confondent avec le blanc des yeux. Il s'approcha alors doucement de la jeune femme puis mit sa main sur sa joue avec un sourire troublant. Ses yeux étaient blanc et il fouttait la trouille. Il dit alors avec une voix posé mais en même temps très énigmatique:

-Aurevoir. Votre présence m'a beaucoup aidé. Vous savez la prochaine fois vous serez avec moi ou contre moi. Je suis Luc, émissaire de la mort, désormais votre dieu du jugement à tous!

Il lui déposa un légé baisé sur la joue puis se fit aspirer par la fenêtre par un vent violent. Il tomba des nues dans le vide. D'un coup le vent se leva et emporta Luc avec lui. Son chat avait eu le temps de se blottir dans son kimono qui maintenant tenait par les extrémitées pour faire une sorte de parachute. Quelques minutes plus tard il arriva au sol dans un lègé claquement de vêtement. Il renfila son kimono ajusta son sabre à la ceinture puis s'étirra. Il regarda le chat qui avait sauté en vol puis le regardait . Il le prit dans ses bras et entonna un chant lugubre.

Luc était de retour dans son château,s ses serviteurs c'étaient bien occupé du château pendant son absence. Il était assi sur son trône à contempler les carreaux. Il se souvenait de tout. Et c'était ça qui le gènait. Il sortit l'harmonica que la jeune femme lui avait offère puis souffla dedans. Il essaya de chanter un refrain mais le son parraissait ne pas vouloir sortir. Tout comme la véritée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Mitsuki
Chef des dieux/Reine d'Arkinos
avatar

Féminin
Nombre de messages : 629
Age : 26
Nom de la créature : reinne
Réputation : 19
Date d'inscription : 19/07/2006

.: Parchemin d'identité :.
Créature: Guerrière
Métier: Reine
Equipements:

MessageSujet: Re: Les portes d'Arkinos [FIN]   Dim 16 Nov - 6:05




L’homme semblait s’être calmer un moment…Mais ses gestes étaient incompréhensibles. Pourquoi le balcon ? Il n’y avait pas d’issus là bas…Voulait-il seulement prendre l’aire ? Non ! Il y a avait autre chose bien plus sombre dans cette histoire. Sans dire mot, elle le suivit. Voulait-il lui montrer quelque chose ? Il monta sur le rebord, posa ses mains sur sa joue et y déposa un baiser. Un vent violent suivit son action et il disparut…ou plutôt, il se fit emporter en atterrissant sur le sol de la cour. Gabriel n’avait pas comprit grand-chose à ses parole, mais elle savait que c’état un avertissement ! « Un émissaire de la mort » ? La jeune femme ne voulait pas rester ainsi ! Elle était en proie à une trop grosse énigme et elle voulais à tout pris en connaître le secret…Le seul indice qu’elle avait de lui était : Ses YEUX ! C’étaient la boite de pandore. Tout les secret concernant ses personnalités multiples s’y cachait sûrement !
Plusieurs semaines étaient passées depuis le départ de Luc. Gabriel n’avait jamais raconter à qui que ce quoi ce qui s’était passé et pas moins à michael. D’ailleurs, ce dernier devait bien se douter de quelque chose, mais il était resté muet comme une tombe ! Les journées qui suivirent étaient maussades et bien triste…elle avait l’impression que quelque chose lui manquait ! Et bien sûr, cela était en relation avec le roi de Spilux.
Si elle voulait découvrir quelque chose, il n’y avait qu’à sortir de son château et partir en direction de Spilux pour rendre visite à ce roi bien mystérieux !

- Hariel ?

La jeune femme parlait a voix basse. Elle venait d’appeler l’un des Séraphin qu’elle avait a son service ! Elle demanda à ce que ce dernier prenne sa place sur le trône pendant un moment. Il acquise, mais lui posa tout de même une question un peu déplacer :

- Pourquoi ne pas en parler à Michael ?
- Ne te préoccupe pas de ça.
- Excusez mon impolitesse !

Se dernier s’adossa et disparut. Il y avait une raison pour laquelle elle préféra confier son trône à Hariel plutôt qu’au séraphin le plus sage de tous ! Si elle aurait mit cet homme au courant, ce dernier n’aurait jamais accepté son départ et l’aurait convaincu de rester au château sans se préoccuper des affaires d’un autre roi. Encore une fois, Gabriel savait qu’elle était trop gentille, mais là c’était une question de curiosité et rien d’autre !
Pour ouvrir cette boite de pandore, il fallait trouver la clé ! Et celle-ci ne se trouvait qu’a Spilux : Il fallait donc commencer ses recherche la bas !



_________________

oO~Pars vite, mais revien tart~oO


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les portes d'Arkinos [FIN]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les portes d'Arkinos [FIN]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les Portes de la Moria
» Gardiens des Portes
» Journée Portes-Ouvertes [Suite]
» La seule chose que j'aime chez toi, c'est la haine que tu me portes ? Sarily
» Les portes d'Azkaban.....
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les cerisiers du Printemps-
Sauter vers: